Tarn-et-Garonne : une adolescente meurt percutée par un train

par N.K avec AFP
Publié le 20 janvier 2024 à 16h08, mis à jour le 20 janvier 2024 à 16h21

Source : Sujet TF1 Info

Une jeune fille de 14 ans a été tuée vendredi par un train à Albias, dans le Tarn-et-Garonne.
L'adolescente venait de descendre d'un TER lorsqu'elle a été fauchée par un train Intercités ne marquant pas l'arrêt.
Une enquête a été ouverte.

Un terrible drame s'est produit vendredi soir près de Montauban. Une jeune fille de 14 ans a été mortellement fauchée par un train peu après 21h, en gare d’Albias (Tarn-et-Garonne), alors qu'elle traversait les voies par un passage prévu à cet effet afin de quitter la gare, a indiqué samedi le procureur à l'AFP, confirmant une information du quotidien régional La Dépêche du Midi.

"Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de ce drame", a déclaré Bruno Sauvage.

Fauchée par un train ne marquant pas l'arrêt dans la gare

Selon les premiers éléments cités par La Dépêche du Midi, l'adolescente venait de descendre d'un TER reliant Toulouse (Haute-Garonne) et Cahors (Lot). Elle était accompagnée d'un groupe de jeunes filles. Se trouvant sur le quai opposé à la sortie de la gare, elle devait franchir les voies pour ensuite rejoindre le bâtiment afin de le quitter. Il n'y a en effet pas de passage souterrain dans cette gare et les usagers des transports n'ont pas d'autres moyens pour sortir de la gare. 

Si plusieurs voyageurs sont parvenus à traverser les voies sans problème avant elle, l'adolescente n'a malheureusement pas eu le temps de faire de même et a été percutée par l'Intercités Paris-Toulouse venant en sens inverse et ne marquant pas l'arrêt. Selon La Dépêche du Midi, le train s'est arrêté quelques centaines de mètres plus loin. Malgré l'intervention des pompiers, le décès de la victime n'a pu qu'être constaté sur place.

Des zones d'ombre à éclaircir

Parmi les zones d'ombres que l'enquête devra éclaircir : la question de savoir si le signal sonore et lumineux avertissant de l'arrivée d'un train a bien fonctionné, comme les premières constatations le laissent croire. "Les premières constatations effectuées par nos agents hier soir semblent montrer que le dispositif de sécurité fonctionnait correctement (...) 'semblent', je dis bien, parce qu'une enquête devra déterminer les circonstances de cet accident", a déclaré une porte-parole jointe par l'AFP.

Les jeunes filles qui accompagnaient la victime ont déjà été étendues par les enquêteurs, vendredi soir. De son côté, la SNCF "apportera sa contribution à cette enquête et adresse toutes ses condoléances à la famille", a-t-elle souligné.  


N.K avec AFP

Tout
TF1 Info