Tentative de viol : le fils de Michel Fourniret remis en liberté sous bracelet électronique, le parquet fait appel

par A.S
Publié le 6 juillet 2023 à 17h13
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sept à huit life

Selim Fourniret, fils du tueur en série Michel Fourniret, a été mis en examen en début de semaine pour tentative de viol et agression sexuelle à Nice.
Il a été remis en liberté sous bracelet, alors que le procureur de la République avait demandé son placement en détention provisoire.
Le parquet a fait appel de cette décision.

Pour la justice, pas question de le voir dehors. Mis en examen en début de semaine pour tentative de viol et agression sexuelle sur une mineure, Selim Fourniret, fils du tueur en série Michel Fourniret et de Monique Olivier, a pourtant été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le trentenaire, qui conteste les faits qui lui sont reprochés, avait été placé en garde à vue dimanche après l'agression d'une jeune fille de 16 ans dans l'ascenseur de sa résidence à Nice.

Alors que le parquet avait requis à son encontre un placement en détention provisoire, le juge des libertés et de la détention n'a pas suivi ces réquisitions et "l'a placé sous bracelet électronique", a indiqué à l'AFP le procureur Xavier Bonhomme, confirmant une information du quotidien Nice-Matin. "Nous allons faire appel", a annoncé le magistrat.

Un nom d'emprunt

Selon Le Parisien, qui avait révélé l'information, Selim Fourniret, fils unique du couple Fourniret-Olivier, né en 1988 un an après leur rencontre, vit sur la Côte d'Azur sous un nom d'emprunt depuis plusieurs années.

Son père, décédé le 10 mai 2021 à Paris, avait été condamné à la perpétuité incompressible pour les meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001. Monique Olivier, 74 ans, a d'abord été condamnée à la réclusion à perpétuité pour complicité de quatre meurtres et d'un viol en réunion commis par Michel Fourniret. Puis, elle a été condamnée à 20 ans de réclusion pour complicité dans un cinquième meurtre, crapuleux cette fois, également commis par le tueur.

Il y a quelques jours, le 23 juin, la justice a demandé son renvoi devant les assises pour complicité dans l'enlèvement d'Estelle Mouzin en 2003, ainsi que dans l'enlèvement et le meurtre de Marie-Angèle Domèce en 1988 et de Joanna Parrish en 1990.


A.S

Tout
TF1 Info