Trois adolescents âgés de 15 à 17 ans ont été interpellés lundi en France.
Ils sont soupçonnés d'avoir été en lien avec les personnes arrêtées dimanche en Belgique suspectées d'avoir voulu commettre un attentat contre une salle de concert.

Ce sont les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui sont allés les chercher. Lundi, trois mineurs âgés de 15 à 17 ans ont été interpellés pour "association de malfaiteurs terroriste" dans trois villes de France, a indiqué le parquet national antiterroriste ce mercredi à LCI-TF1 sans préciser les communes où ils ont été arrêtés. 

Ces adolescents sont soupçonnés d'avoir été en contact avec les quatre hommes arrêtés dimanche en Belgique pour un projet d'attentat dans une salle de concert de Bruxelles a dit le PNAT confirmant une information du JDD.  

Ils "ont interagi dans un groupe d'un réseau social dans lequel avaient lieu des échanges de propagande djihadiste et des projets d'attentat ont été évoqués", a ajouté le parquet antiterroriste. "Dans ce cadre, ils ont pu être en lien avec d'autres personnes dont certains individus interpellés en Belgique", a expliqué aussi le PNAT.

Deux enquêtes distinctes

Les trois jeunes suspects ont été placés en garde à vue dans deux enquêtes distinctes. 

L'un d'eux, 15 ans, est interrogé dans une information judiciaire en cours depuis novembre 2023, dans laquelle un autre mineur de 15 ans est mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste (pour avoir voulu rejoindre l'État islamique en zone irako-syrienne et projeté de commettre un attentat) et apologie du terrorisme (pour diffusion de propagande de l'État islamique)", a précisé le PNAT.

Les deux autres mineurs, 15 et 17 ans, sont entendus dans une enquête ouverte la semaine dernière pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personnes", selon la même source.

Leur garde à vue peut durer 96 heures.


A.S avec Marie Belot

Tout
TF1 Info