Il coupe son bracelet électronique pour être renvoyé en prison après une dispute à propos… de punaises de lit

Publié le 9 décembre 2023 à 11h18

Source : JT 20h WE

Un détenu de 33 ans, condamné pour des violences, a volontairement coupé son bracelet électronique, fin octobre, pour retourner derrière les barreaux.
L'homme, qui purgeait sa peine aménagée chez son oncle, a prévenu la police de son geste, après une dispute au sujet des punaises de lit.
Il a été condamné à trois mois ferme et renvoyé, comme il le voulait, en prison.

Prêt à tout pour retourner au plus vite en prison. Un homme de 33 ans, condamné pour des violences et placé sous bracelet électronique, a appelé, fin octobre, le service d'exécution des peines du tribunal de Toulouse pour les prévenir qu'il allait le couper. Ce dernier ne supportait plus la cohabitation avec son oncle, chez qui il purgeait sa peine, rapporte La Dépêche du Midi. N'ayant pas l'intention de partir en cavale, il s'est exécuté le lendemain, attendant bien sagement les policiers. 

Mais comment en est-il arrivé là ? Son oncle lui a reproché d'avoir ramené des punaises de lit chez lui. "L'oncle de mon client l'a accusé d'avoir ramené, par le biais de la visite de l'un de ses amis, des punaises de lit dans son appartement", a confirmé au Parisien son avocat Me Younes Der­kaoui, évoquant une personnalité "fragile" et "très impulsive". D'où l'objet de la dispute.

Interpellé par les forces de l'ordre, le détenu, qui bénéficiait d'une peine aménagée, a été placé en garde à vue puis envoyé en détention provisoire. Fin novembre, il a été jugé par le tribunal correctionnel de Toulouse. Il a finalement écopé de trois mois de prison ferme, seul le délit d'évasion ayant été retenu, obtenant ce qu'il voulait : être renvoyé derrière les barreaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info