Engin explosif à la cathédrale de Saint-Etienne de Toulouse : le suspect mis en examen

A.S.
Publié le 9 avril 2022 à 22h50, mis à jour le 9 avril 2022 à 22h55
Engin explosif à la cathédrale de Saint-Etienne de Toulouse : le suspect mis en examen

Source : capture écran google street view

Vendredi matin, un homme a déposé un colis suspect dans la cathédrale Saint-Étienne, en plein centre de Toulouse.
L'individu appréhendé quelques heures plus tard a été mis en examen samedi.

Les faits ont eu lieu ce vendredi 8 avril vers 8h30 du matin dans la cathédrale Saint-Etienne, située place Saint-Étienne, à Toulouse, près de la préfecture. Selon nos informations, un homme a pénétré dans l'édifice puis a déposé un paquet blanc d'une trentaine de centimètres de large devant les marches de l'autel. 

L'individu s'est ensuite sauvé, bousculant violemment le sacristain Aurélien Dreux qui tentait de l'arrêter au moment de sa fuite. La cathédrale a quant à elle été immédiatement évacuée et un périmètre de sécurité a été mis en place. Il n'y a pas eu de blessé et le parquet antiterroriste n'a pas été saisi. 

Un engin explosif

Activement recherché, l'individu avait finalement été interpellé quelques heures plus tard et placé en garde à vue. Âgé de 47 ans, il a été mis en examen samedi pour "pour violence avec préméditation" et placé en détention provisoire. L'homme a notamment déjà été condamné pour menace avec arme. 

Il aurait également été impliqué le 23 mars dans une histoire de colis suspect dans une station de métro toulousain, a indiqué une source proche à l'AFP.

Selon le parquet, une expertise psychiatrique a décelé chez le mis en examen une "altération de la responsabilité", mais il "reste pénalement responsable de ses actes".

Il y a quelques jours, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait appelé les préfets dans un télégramme à une vigilance particulière à l'occasion des fêtes religieuses du mois d'avril. 

"Ce matin, j’ai rappelé tout comme en début de semaine, la plus grande vigilance à l’ensemble des préfets et des services de police et de gendarmerie dans cette période de fêtes religieuses", a-t-il dit au cours de son intervention ce vendredi à 11h devant la presse.


A.S.

Tout
TF1 Info