Trafic de cocaïne : des saisies record en 2022 au port belge d'Anvers

M.L (avec AFP)
Publié le 10 janvier 2023 à 16h12

Source : JT 20h WE

Les douanes belges ont intercepté 110 tonnes de cocaïne l'an passé au port d'Anvers, un chiffre record.
Il s'impose comme le premier point d'entrée de la drogue sur le continent.
Si les autorités collectent de plus en plus d'informations auprès des trafiquants, elles s'inquiètent de la violence croissante générée par ces réseaux.

En quelques années, il est devenu l'un des centres névralgiques de la circulation de poudre blanche. Le port belge d'Anvers vient d'enregistrer un nouveau record : près de 110 tonnes de cocaïne y ont été saisies par les autorités du pays en 2022. Il se hisse au rang de première voie d'entrée en Europe pour cette drogue expédiée d'Amérique latine. Le chiffre a été annoncé mardi 10 janvier par les douanes belges, lors d'une conférence de presse conjointe entre la Belgique et les Pays-Bas pour marquer la "coopération intensive" des deux pays dans la lutte contre ce trafic international.

Ces deux États voisins figurent au côté de l'Espagne dans le trio de tête des portes d'accès au continent européen de la cocaïne, expédiée principalement du Panama, de la Colombie et de l'Équateur. Mais l'écart se creuse entre le port d'Anvers et celui de Rotterdam, aux Pays-Bas, où les interceptions de poudre blanche ont baissé l'an dernier, à 46,8 tonnes contre 72,8 en 2021. La Belgique continue de voler de record en record : la barre des 100 tonnes a été pour la première fois dépassée à Anvers.

"White Christmas"

En 2022, 109,9 tonnes ont été interceptées, contre 89,5 tonnes en 2021, ont précisé les douanes. Un bond de 36% sur un an avait déjà été enregistré l'an passé, grâce à la quantité d'informations collectées auprès des trafiquants avec l'infiltration du réseau de téléphones cryptés Sky ECC.

Les saisies "se sont accélérées à l'automne", a souligné une porte-parole des douanes belges. Elle a rappelé que les fêtes de fin d'année marquaient généralement un pic dans la consommation de cocaïne. Plusieurs semaines en amont, les cartels augmentent les livraisons de poudre blanche pour préparer ce "White Christmas", expression imagée qu'affectionne Kristian Vanderwaeren, administrateur général des douanes.

Ce dernier a insisté mardi sur "la créativité des organisations criminelles" pour répondre à la demande croissante de cocaïne, à laquelle les autorités doivent s'adapter. La Belgique compte recruter 108 douaniers supplémentaires et du nouveau matériel de scannage pour 70 millions d'euros afin de renforcer ses contrôles. Quant aux Pays-Bas, "les investissements des prochaines années porteront notamment sur l'intelligence artificielle, la détection chimique, le traçage des conteneurs", a-t-il été souligné dans un communiqué commun aux deux pays.

Les gouvernements belge et néerlandais s'inquiètent tous les deux de la criminalité de plus en plus violente générée sur leur territoire par le trafic de drogue. Lundi, une fillette de 11 ans a été tuée à Anvers lorsque la maison dans laquelle elle se trouvait a été la cible de coups de feu, vraisemblablement dans le cadre d'un règlement de comptes entre bandes rivales. Fin 2022, le parquet de la cité flamande indiquait avoir recensé en cinq ans "plus de 200 actes de violence liés à la drogue".


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info