Le procès de l'ex-maire de Canteleu et son adjoint qui devait se tenir, ce lundi, pour complicité de trafic de drogue est finalement reporté au 3 juin prochain.
Mélanie Boulanger est accusée d'avoir facilité les activités d'une famille de trafiquants installée dans sa commune de Seine-Maritime.
Le 20H de TF1 revient sur les principaux éléments de cette affaire qui n'a pas surpris les habitants.

Parmi les 19 prévenus, deux élus de la République : Mélanie Boulanger, l'ancienne maire de Canteleu, et son adjoint de l'époque, Hasbi Colak. Ils sont tous les deux soupçonnés d'avoir participé à un trafic de drogue, ce qu'ils réfutent. "Ma cliente attend que justice lui soit rendue, que son honneur lui soit rendu", déclare Arnaud de Saint-Rémy, avocat de l'ex-première magistrate de la ville de Canteleu en Seine-Maritime.

Je serais tenté de dire que c'était du narcotrafic, puisque des contacts étaient pris avec l'Amérique du Sud.
Frédéric Desguerre, secrétaire régional de l'Unité Police en Normandie

Que s'est-il passé ? Tout commence avec une importante découverte de trafic de stupéfiants dans cette ville de 20.000 habitants, dans la banlieue de Rouen. Il est tenu par deux frères, les Mediani, c'est ce que nous explique Frédéric Desguerre, secrétaire régional de l'Unité Police en Normandie : "Dans ce bar fermé aujourd'hui venaient se réapprovisionner les petits dealers en produits et déposer l'agent. C'étaient des gros trafics puisqu'on a relevé des centaines de kilos de cocaïne et d'héroïne. Je serais tenté de dire que c'était du narcotrafic, puisque des contacts étaient pris avec l'Amérique du Sud".

Un trafic international très lucratif générant plus de dix millions d'euros par an. Les deux élus sont soupçonnés d'avoir livré des informations aux trafiquants. "Elle aurait demandé à ce que la police nationale ne vienne pas trop mettre son nez dans les rues de Canteleu", avance le policier dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article.

Dans la ville, l'affaire n'a pas surpris les habitants. "On sait facilement où sont les points de vente tout simplement", lance une passante.  Les trafiquants ont-ils fait pression sur la maire de Canteleu ? C'est ce que pense l'un de ses proches, Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen. "La vérité dans cette histoire, c'est que c'est une maire comme tant d'élus locaux qui fait face seule, démunie et isolée, à des trafics internationaux, avec des gens qui ont des armes de poing, des millions d'euros", s'exprime-t-il avant de conclure : "Elle n'a  aucun enrichissement personnel, elle est menacée y compris le week-end, y compris sa famille !" Mélanie Boulanger encourt jusqu'à dix ans de prison, elle reste présumée innocente.


La rédaction de TF1 | Reportage Mathieu Rio, Guillaume Chieze, Antoine Santos

Tout
TF1 Info