Un homme de 22 ans, domicilié dans la Meuse, a été mis en examen vendredi à Paris dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour des faits de terrorisme d'ultradroite.
Deux autres personnes ont été relâchées, sans poursuites à ce stade.

Coup de filet dans les milieux d'ultradroite. Un homme de 22 ans a été mis en examen vendredi à Paris dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour des faits de terrorisme, a appris ce samedi TF1/LCI auprès du parquet national antiterroriste (PNAT). 

Selon nos informations, l'individu, domicilié dans la Meuse, a été interpellé mardi dernier et mis en examen et placé en détention provisoire vendredi pour des projets d'actions violentes. Il est poursuivi pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d’un ou plusieurs crimes d’atteinte aux personnes", et "acquisition, détention et cession d’armes de catégorie A, B et C, en relation avec une entreprise terroriste". 

Discussions sur un réseau social

Selon une source proche du dossier, les investigations ont débuté en juin 2023 dans le cadre d'une enquête préliminaire et une information judiciaire a été ouverte en septembre 2023.

La mise en examen du suspect repose en particulier sur sa participation présumée à des discussions sur un réseau social. Lors de ces échanges était notamment évoqués des questions d'entrainement au combat et des projets d'action violente en lien avec l'idéologie d'ultradroite. 

Deux autres individus interpellés mardi dans la même affaire ont été relâchés, sans poursuite à ce stade. 


V.M avec Alexandra Guillet

Tout
TF1 Info