Un commissaire de police suspendu après une carte de vœux à "connotation raciste"

La rédaction de LCI
Publié le 9 janvier 2021 à 22h22
Le rôle de l'IGPN, "police des polices", est au coeur des débats sur les violences policières.

Le rôle de l'IGPN, "police des polices", est au coeur des débats sur les violences policières.

Source : PATRICK KOVARIK / AFP

ENQUÊTE - Après l'envoi d'une carte de vœux jugée raciste, un commissaire de police a été suspendu par le ministre de l'Intérieur. La police des polices a été saisie, selon Gérald Darmanin.

"Le commissaire et les policiers de la circonscription de sécurité publique de Plaisir vous souhaite une bonne année 2021". Joint à ces quelques mots, un dessin représentant un policier taser en main, près de sa voiture de fonction, lançant à un homme noir : "Rapprochez-vous un peu. Mon taser recharge sur l'allume-cigare". Pour cette carte de vœux, à connotation raciste, son auteur, un commissaire de police de la circonscription de Plaisir (Yvelines) a été "suspendu à titre conservatoire", a annoncé le ministre Gérald Darmanin, sur Twitter ce samedi 9 janvier. 

Et cette carte aurait provoqué "un tollé en interne" selon une source syndicale des Yvelines jointe par l'AFP. Qui ajoute : "C'est l'incompréhension. Ça jette le discrédit sur l'ensemble du commissariat". L'Inspection générale de la Police nationale (IGPN), aussi appelée "police des polices", a été saisie, a précisé le ministre de l'Intérieur, dont l'entourage a simplement indiqué que le dessin avait "choqué beaucoup de monde pour sa connotation raciste". La police a été secouée ces derniers mois par plusieurs affaires mêlant violences policières et accusations de racisme, dont le tabassage du producteur de musique noir Michel Zecler, le 21 novembre dernier près de son studio dans le 17e arrondissement de Paris.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info