Week-end sanglant en Seine-Saint-Denis : deux morts et trois blessés dans plusieurs affaires distinctes

La rédaction de LCI
Publié le 12 juin 2017 à 11h09
Week-end sanglant en Seine-Saint-Denis : deux morts et trois blessés dans plusieurs affaires distinctes

FAIT DIVERS - Deux morts, trois blessés dont un grièvement... Le département de la Seine-Saint-Denis a connu une série d’événements particulièrement violents ce week-end. Un père de famille a notamment été tué par balles lors d'un barbecue non autorisé à Sevran.

Le week-end a été particulièrement violent en Seine-Saint-Denis, où deux personnes ont été tuées et trois autres blessées dans des affaires distinctes. Samedi soir, un père de famille a ainsi été abattu lors d’un barbecue à Sevran. Selon Le Parisien qui a révélé l’affaire, plus de 200 personnes s’étaient réunies sur la butte Montceleux autour d’un barbecue non autorisé. 

Le drame s’est noué sous les yeux de la famille de cet homme de 33 ans, qui venait d’être papa pour la seconde fois. Il aurait reconnu son agresseur qui, il y a quelques années, lui aurait volé sa chaîne en or. Une altercation aurait alors éclaté et l'homme a été la cible de tirs, dont un en pleine tête. Quatre douilles de 7,65 mm ont également été retrouvées sur place par les policiers. Le père de famille est décédé une heure plus tard après son transfert à l’hôpital Ballanger. Le meurtrier, qui a pris la fuite, est activement recherché par les enquêteurs de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. 

Un homme abattu en pleine rue à Saint-Denis

Un peu plus tard dans la nuit de samedi à dimanche, c'est un jeune homme d’une vingtaine d’années qui trouvait la mort après avoir été abattu par balle en pleine rue à Saint-Denis. Selon les premiers éléments de l’enquête, un  homme armé serait descendu d’un véhicule et aurait tiré sur la victime, ne lui laissant aucune chance. Là aussi, le tireur a pris la fuite et est activement recherché.  

Un équipage de la brigade anti-criminalité était également intervenu à Saint-Denis samedi soir pour mettre fin à une bagarre impliquant une vingtaine de personnes munies de barres de fer et d'armes blanches qui "s'en sont pris à un homme qui passait par là, l'ont frappé au visage et l'ont blessé au flanc avec un tournevis", selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP. Trois personnes ont été interpellées. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale. 

Vendredi, un adolescent de 17 ans avait été grièvement blessé dans cette commune au cours d'une bagarre impliquant une quarantaine de jeunes, dont certains armés de "béquilles, de battes de baseball et de clés anglaises", a précisé une source policière. Quatre personnes avaient été interpellées. La victime, qui a reçu un coup de barre de fer au visage, était toujours entre la vie et la mort. Ces deux dernières affaires pourraient être liées et avoir pour origine des rivalités entre bandes de deux cités de la ville, Chantilly et les Francs-Moisins.

Enfin à Bobigny, samedi, vers 20h45, "un ou plusieurs individus ont tiré sur un homme", le blessant au thorax et à une fesse. La victime, qui est très défavorablement connue des services de police, a été déposée à l'hôpital Avicenne par un scooter. Ses jours ne sont pas en danger.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info