Un mandat d'arrêt délivré contre le suspect de l'affaire Maddie, pour d'autres viols et agressions

Maëlane Loaëc (avec AFP)
Publié le 29 novembre 2022 à 13h27
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Un Allemand de 45 ans est sous le coup d'un mandat d'arrêt pour cinq affaires de viols et d'actes de pédophilie présumés, a annoncé lundi un parquet allemand.
Il est actuellement incarcéré pour une autre affaire de viol.
L'homme est aussi identifié comme le suspect principal du meurtre de Maddie, une fillette britannique disparue en 2007 au Portugal.

La justice garde son viseur braqué sur lui : selon plusieurs médias internationaux, un nouveau mandat d'arrêt a été délivré lundi par un tribunal allemand contre cet Allemand de 45 ans, accusé d'être impliqué dans cinq affaires de viols et actes de pédophilie présumés, et par ailleurs suspecté du meurtre de la petite Maddie, une fillette britannique disparue en 2007 au Portugal. Actuellement derrière les barreaux, il avait été inculpé le mois dernier pour trois viols présumés et deux agressions sexuelles sur des enfants, commis entre 2000 et 2017 toujours au Portugal, avait annoncé le parquet de Braunschweig. 

C'est ce même parquet qui a indiqué lundi avoir approuvé un mandat d'arrêt à l'encontre du suspect, identifié dans les médias comme Christian Brückner, estimant qu'il existe des "raisons urgentes" de croire que ce dernier est bien à l'origine de ces cinq affaires, d'après le Daily Mail. Ce mandat d'arrêt doit encore être approuvé par l'Italie, où l'homme avait été arrêté en 2018 avant d'être extradé vers l'Allemagne, toujours selon le quotidien britannique. 

Ce délinquant sexuel multirécidiviste, qui avait déjà été condamné par le passé, entre autres pour abus sexuels sur des enfants, est actuellement en détention à Kiel, dans le nord de l'Allemagne, purgeant une peine de sept ans de prison pour un autre viol également commis au Portugal, en 2005. Selon le Daily Mail, sa libération est prévue pour septembre 2025.

Le suspect pas encore mis en accusation dans l'affaire Maddie

Dans ce contexte, ce nouveau mandat d'arrêt est "totalement inefficace" et "ne peut être exécuté", a estimé son avocat, Friedrich Fülscher, auprès du quotidien allemand Bild : "Ce n'est que dans le cas d'une révision réussie ou d'une suspension de la peine restante avec sursis, de toute façon improbable, qu'il empêcherait une libération" du prisonnier, a-t-il fustigé. 

Le suspect, qui a vécu au Portugal pendant de nombreuses années, avait par ailleurs été identifié par les enquêteurs allemands en 2020 comme étant le principal suspect du meurtre de Madeleine McCann, dite Maddie, alors âgée de trois ans au moment des faits. La fillette britannique avait disparu le 3 mai 2007 peu avant son quatrième anniversaire à Praia da Luz, une station balnéaire du sud du Portugal, où elle était en vacances avec ses parents et des amis, déclenchant une campagne de recherches internationale exceptionnelle. Les enquêteurs ont depuis estimé avoir obtenu des "preuves" de son décès.

Lire aussi

Le parquet allemand n'a toutefois pas encore procédé à la mise en accusation du suspect pour le meurtre de la fillette. "Mes collègues travaillent plutôt sur ces autres cas afin de pouvoir clore ce chantier dans un avenir proche. Quand ce sera terminé, nous nous occuperons exclusivement de Maddie", avait dit à l'AFP en avril dernier Hans Christian Wolters, le porte-parole du parquet de Braunschweig, à propos des investigations en cours.

Le suspect a nié toute implication dans la disparition de la fillette, selon le Daily Mail. Quant aux accusations lancées le mois dernier, il les réfute également : d'après des propos cités par The Mirror, l'homme avait reproché début novembre aux procureurs allemands d'essayer de le "piéger" en l'inculpant pour différents crimes, dans le but de le faire avouer. "Ils espèrent que je vais dire 'oui' à tout, ce qui me donnera une chance d'échapper à cette torture mentale", a-t-il écrit dans une lettre rédigée depuis la prison où il est incarcéré. 


Maëlane Loaëc (avec AFP)

Tout
TF1 Info