Attaque au couteau à Paris : que sait-on de la personne tuée et des deux blessés ?

Publié le 3 décembre 2023 à 9h32, mis à jour le 3 décembre 2023 à 13h54

Source : TF1 Info

Une agression au couteau et au marteau a été commise samedi soir à Paris, près de la tour Eiffel, par un homme connu pour islamisme radical et troubles psychiatriques.
Une personne est morte et deux autres ont été blessées.
Voici ce qu'on sait des trois victimes.

De nouveau, l'horreur s'est produite à Paris. Samedi 2 décembre au soir, un assaillant, connu pour islamisme radical et troubles psychiatriques, a perpétré une agression au couteau et au marteau près de la tour Eiffel à Paris. Le Pnat a ouvert une enquête pour assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

L'homme de 23 ans qui a été tué avait la double nationalité allemande et philippine, indique l'AFP de source judiciaire. Les deux blessés sont une personne britannique de 66 ans et une personne française de 60 ans.

Le ministre de la Santé, Aurélie Rousseau, a précisé sur France 3 que "les deux personnes blessées dans la deuxième phase d’attaque, avec un marteau de ce terroriste, sont aujourd'hui (dimanche) en bonne santé". Et d'ajouter qu'il n'y avait "pas de pronostic vital" engagé les concernant. "Elles ont eu des traumatismes superficiels mais évidemment des traumatismes psychologiques qui vont être immenses, comme les personnes qui accompagnaient la victime qui est malheureusement décédée d’un coup de couteau", a ajouté le ministre de la Santé. 

L'assaillant, Armand R., un Français né en 1997 de parents iraniens, a été interpellé peu après les faits et placé en garde à vue. Connu pour islamisme radical et troubles psychiatriques, il a crié "Allah Akbar" au moment des faits, selon une source policière. Il aurait dit aux policiers l'ayant interpellé qu'il "ne pouvait plus supporter que les musulmans meurent, tant en Afghanistan qu'en Palestine" et aurait aussi déclaré qu'il "en voulait" pour "ce qui se passait à Gaza" et que la France serait "complice de ce que faisait Israël" là-bas, a précisé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin lors d'un point presse sur place.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info