Une retraitée sérieusement blessée par un sanglier dans son jardin en Indre-et-Loire

par A.B. avec AFP
Publié le 5 décembre 2023 à 20h26

Source : JT 13h Semaine

Une habitante de Veigné a été violemment percutée par un sanglier, samedi, alors qu'elle se trouvait dans son jardin.
La retraitée souffre de multiples fractures.
Les faits seraient survenus pendant qu'une partie de chasse se déroulait sur le territoire de la commune d'Indre-et-Loire.

Elle serait "plâtrée du bassin jusqu'au cou". Une retraitée résidant dans la commune de Veigné (Indre-et-Loire) a été victime d'un violent incident impliquant... un sanglier. Selon le maire du village de Touraine, la septuagénaire a été percutée et sérieusement blessée par l'animal, samedi 2 décembre, alors qu'elle se trouvait dans son jardin. "J'ai eu sa famille. Elle est toujours hospitalisée à Tours avec de multiples fractures", a expliqué Patrick Michaud, confirmant une information de La Nouvelle République. La victime serait "plâtrée du bassin jusqu’au cou", selon les déclarations d'un proche au quotidien local.

Trois chiens de chasse, puis un sanglier "très gros"

Selon le maire, l'accident serait intervenu alors qu'une partie de chasse se déroulait sur le territoire de la commune. "Elle est bien amochée. Je dois la voir demain. Elle a dû avoir peur. Elle faisait son jardin et a été surprise par un animal qui cherchait une échappatoire", a ajouté l'élu, avant de poursuivre : "L'animal a sans doute entendu une action de chasse. Le sanglier a percuté un chien, un rottweiler, dans un premier jardin. Il a ensuite percuté la dame, dans un deuxième jardin, dans une propriété en bordure du bois". La propriétaire du chien, témoin du passage du sanglier, raconte à La Nouvelle République : "Il a foncé tout droit sur notre baie vitrée, j'ai cru qu'il allait rentrer chez nous. Il a projeté notre chien contre le mur de la maison". Le particulier assure avoir d'abord aperçu trois chiens de chasse puis ce sanglier "très gros". 

Selon l'édile, l'association de chasse locale, organisatrice de cette chasse, "a fait jouer son assurance" pour les frais de vétérinaire du chien de famille du premier jardin et doit entrer en contact prochainement avec la victime. Les sangliers sont nombreux autour de Veigné, petite ville de la grande couronne tourangelle où les animaux trouvent "des poches de nature" et "se développent" alors qu'il n'est "pas possible de les chasser", a indiqué Stéphane Loyau, chef du service départemental de l'Office français de la biodiversité (OFB). 

Selon lui, la présence du sanglier dans le jardin de la victime peut avoir été causée "par une action de chasse", "mais aussi par un promeneur, un chien, ou toute autre présence dans cette zone", qui a pu aussi effrayer l’animal.


A.B. avec AFP

Tout
TF1 Info