Elle grimpe le Pic du Midi avec seulement des raquettes et survit à une chute de plusieurs centaines de mètres

par JC avec AFP
Publié le 29 décembre 2023 à 23h02, mis à jour le 30 décembre 2023 à 7h00

Source : Sujet TF1 Info

Une femme de 47 ans a chuté jeudi soir alors qu'elle tentait l'ascension du Pic du Midi (Hautes-Pyrénées) en raquettes, avec son compagnon et ses deux enfants.
Sans expérience de la montagne, cette touriste originaire de Dordogne avait pour seul équipement des raquettes.
Elle s'en tire miraculeusement, avec de simples contusions.

L'issue aurait pu lui être fatale. Pourtant, une femme de 47 ans s’en tire avec une "belle frayeur" après avoir chuté sur plusieurs centaines de mètres jeudi soir dans les Hautes-Pyrénées alors qu'elle tentait l'ascension du Pic du Midi (2877 mètres) en raquettes, a indiqué ce vendredi le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM).

Les secouristes, alertés jeudi à 17h30, sont intervenus en hélicoptère pour venir en aide à cette touriste originaire de Bergerac, en Dordogne, qui ne portait pas de casque et n'a miraculeusement pas heurté d'obstacle en dévalant la pente, s'en tirant avec de simples contusions. "Elle a eu énormément de chance de ne pas toucher des blocs de pierres lors de sa chute", constatent les secouristes auprès de La Dépêche.

Avec son compagnon et ses deux enfants, cette femme avait décidé d'entamer l'ascension de cette montagne des Hautes-Pyrénées avec pour tout équipement des raquettes. "C'était une famille mal équipée" car "toutes les pentes sont recouvertes de neige et la raquette ne tient pas", explique à l'AFP un sous-officier du PGHM de Pierrefitte-Nestalas.

"Aucune expérience de la montagne"

"Sans aucune expérience de la montagne, ils pensaient que le sentier qu'ils ont repéré sur une carte les mènerait au sommet. Ils avaient pour projet de redescendre avec la télécabine", relate l'un des membres du PGHM auprès de La Dépêche. "Seulement, le sentier a bien évidemment été recouvert par la neige. Et pour faire une telle ascension, les équipements d'alpinisme sont obligatoires." 

Face à ces "conditions hivernales", casque, crampons, piolet, de bonnes chaussures et "éventuellement un bout de corde si les personnes qu'on accompagne ne se sentent pas à l'aise" sont indispensables, énumère à l'AFP le sous-officier du PGHM.

La mésaventure n'a pourtant pas semblé décourager les amateurs. "On a continué à avoir des appels aujourd'hui de gens qui voulaient tenter à nouveau le Pic en raquette, et on leur déconseille fortement", raconte le sous-officier. La femme, évacuée avec sa famille, "a été vue par un médecin et elle a pu poursuivre ses vacances", indique-t-il.


JC avec AFP

Tout
TF1 Info