Val-d'Oise : trois chiens retrouvés décharnés après des semaines d'enfermement, dont l'un est décédé

Publié le 12 décembre 2022 à 11h52

Source : JT 20h Semaine

Trois chiens ont été découverts la semaine dernière dans un appartement d'Eaubonne (Val-d'Oise).
Les animaux y étaient enfermés depuis plus d'un mois, dont l'un n'a pas survécu.
Une enquête a été ouverte par le parquet de Pontoise.

"Les gens ont fermé les yeux. Car c'est sûr que les chiens ont appelé au secours. Il est impossible que personne n'ait entendu dans cet immeuble habité. Des gens passaient devant la porte tous les jours", dénonce Arnauld Lhomme, qui œuvre pour l'association Action protection animale.

La semaine dernière, celle-ci a été appelée par le commissariat d'Eaubonne pour venir en aide à des canidés retrouvés dans un appartement de cette commune du Val-d'Oise. "Ce domicile était dans un état épouvantable. Il y avait des immondices partout, des excréments, de l'urine. Au milieu de tout ça se trouvaient les animaux. Dans le salon, une femelle dogue argentin qui gisait au sol, dans ses propres excréments, morte de faim et de soif. À côté d’elle, une femelle staff squelettique mais encore vivante arrivait à peine à tenir debout. Enfin, enfermé dans la cuisine, un staff mâle a été découvert. Squelettique lui aussi, il a survécu parce qu’il est parvenu à ouvrir le congélateur et s’est nourri de ce qu’il contenait jusqu’à la dernière miette", relate Arnaud Lhomme.

"C'est certain, ils étaient enfermés depuis plus d'un mois"

Selon l'association, l'état dans lequel ont été retrouvés les animaux révèle qu'ils sont restés enfermés dans cet appartement pendant plus d'un mois. "L'alerte a été donnée par une femme qui n'avait pas de nouvelle de sa fille de 27 ans et qui vivait là. Quand elle est arrivée dans l'appartement, elle a découvert cette scène terrible. Il semblerait que la jeune fille ait des soucis avec la drogue, et qu'elle ait abandonné ses animaux", détaille Arnaud Lhomme. 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Pontoise pour "abandon d'animaux" et "sévices graves et actes de cruauté ayant entraîné la mort". La suspecte, qui n'a toujours pas été retrouvée selon l'association, encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende. 

Les animaux, nés en 2018 et 2020 et prénommés Oxa et Whity, ont eux été pris en charge par l'association Action protection animale. "Ils sont actuellement chez le vétérinaire. Le pronostic vital de la femelle est toujours engagé. Le mâle est sauvé, il ne doit son salut qu'au contenu du frigo et au fait qu'il soit parvenu à l'ouvrir pour se nourrir. L'autre femelle est morte dans l'indifférence totale, c'est impensable", insiste Arnaud Lhomme.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info