Meurtre d'un couple dans le Var : 48 heures après le drame, "aucune thèse n'est privilégiée"

La rédaction de LCI
Publié le 5 juillet 2021 à 15h46
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

FAIT DIVERS - Un couple de sexagénaire a été retrouvé mort samedi 3 juillet dans leur propriété à Tourves dans le Var. L’hypothèse d’un cambriolage qui tourne mal n’est pas exclue.

Les corps de deux sexagénaires ont été découverts au Domaine des sources, à Tourves, dans le Var, en début de journée,  samedi 3 juillet. Il s'agit des propriétaires de ce lieu qui devaient accueillir un mariage l'après-midi. L'homme a été retrouvé dans l'entrée du domicile et sa femme recroquevillée dans la douche dans la salle de bain, à l'étage. Selon nos informations, c'est le beau-fils du couple qui aurait alerté les gendarmes après n’avoir pas eu de nouvelles d’eux. 

Âgés respectivement de 65 et 63 ans, le propriétaire du domaine et son épouse, ont été tués par balles à leur domicile. Des douilles ont été retrouvées sur place, mais pas l’arme. Selon le communiqué du parquet de Draguignan, le domaine a visiblement été fouillé et un coffre-fort a été retrouvé ouvert. 

Autopsies prévues en milieu de semaine

"La cause du décès des deux victimes âgées de 63 et 65 ans qui a priori serait dû à des impacts d’arme à feu, plusieurs douilles ayant été retrouvées sur la scène de crime, pourra être déterminée lors de l’autopsie actuellement programmée le mercredi 7 et le jeudi 8 juillet 2021", précise le procureur de la République de Draguignan Patrice Camberou ce lundi. 

"L’ensemble des convives qui devaient assister à la fête de mariage qui aurait dû avoir lieu l’après-midi a pu être entendu par les services d’enquête ainsi que les proches des victimes, particulièrement choqués, qui ont été orientés vers une association d’aide aux victimes dès le lendemain des faits, ajoute le magistrat. D’importants moyens et techniques d’enquête sont mis en place, et  actuellement se déroule la modélisation de la scène de crime qui permet de reconstituer celle-ci en 3D à une échelle réduite".

La section de recherches de Marseille s'est saisie de l'enquête. "Pour le moment, aucune thèse n’est privilégiée", selon le procureur. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info