Ses cheveux aspirés au fond de la piscine du camping, une fillette de 8 ans meurt noyée

La rédaction de TF1info | Reportage de Frédérique Agnes, Meriem Stitti et Fabrice Maillard
Publié le 2 août 2022 à 9h40, mis à jour le 2 août 2022 à 9h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Samedi, une petite fille de huit ans est morte noyée dans le petit bassin d'un camping des Sables-d’Olonne.
La fillette, néerlandaise, a été victime du système d'aspiration de l'eau.
Les vacanciers sont sous le choc, comme l'ont constaté sur place les journalistes de TF1.

Les vacances ont viré au drame. Une fillette de huit ans est morte noyée dans une piscine d'un camping aux Sables-d'Olonne (Vendée). Sur les images du 20H de TF1 visible en tête d'article, on aperçoit la piscine et le haut du jeu où s'est déroulé le drame, survenu lorsque la chevelure blonde de la jeune touriste néerlandaise s'est retrouvée bloquée dans une bonde, c'est-à-dire l'ouverture située généralement au fond d'un bassin et qui permet l'écoulement de l'eau.  

Le groupe Chadotel, propriétaire du camping, confirme que la fillette s'est pris les cheveux dans cette grille d'aspiration. Un baigneur aurait ensuite donné l'alerte avant qu'un maitre-nageur ne tentent de ranimer la petite fille en attendant les secours. Mais ni les pompiers, ni l'équipe du Samu arrivée en hélicoptère, n'ont réussi à la sauver.

La piscine est fermée jusqu'à nouvel ordre et des investigations ont commencé après qu'une enquête a été ouverte par le parquet des Sables-d'Olonne.

Un camping plongé dans la tristesse et l’incompréhension

Sur place, l'effroi est encore palpable. Des vacanciers arrivés quelques minutes le drame après sont encore traumatisés. "Il y avait les secours qui tentaient de réanimer quelqu'un qui était coincé par les cheveux dans la grille (la bonde). Ils n'ont pas réussi à la remonter", sanglote l'une d'eux. "Moi je n'en ai pas dormi de la nuit, parce que cela aurait pu être un de mes enfants", évoque gravement un père de famille. "C'est juste vraiment triste. J'espère qu'ils vont élucider le pourquoi du comment, pour que cela ne se reproduise pas", poursuit un autre vacancier. 

Lire aussi

Selon la règlementation, quelle que soit la taille du bassin, plus de la moitié du renouvellement d’eau doit se faire par un système de débordement à la surface. Le reste peut l’être par les bondes. 


La rédaction de TF1info | Reportage de Frédérique Agnes, Meriem Stitti et Fabrice Maillard

Tout
TF1 Info