Après le meurtre de Lola, 12 ans, l'émotion et la polémique politique

À Paris, le corps d'une fillette retrouvé dans une malle : ce que l’on sait de l’enquête

Caroline Quevrain, avec Raphaël Maillochon
Publié le 16 octobre 2022 à 8h29
JT Perso

Source : TF1 Info

Le corps d’une fille de 12 ans a été retrouvé dans la nuit de vendredi à samedi dans une malle près de son immeuble, dans le nord-est de Paris.
Quatre personnes étaient toujours en garde à vue dimanche soir.

Vendredi 14 octobre au soir, le corps sans vie d'une jeune fille âgée de 12 ans a été retrouvé, recroquevillé dans une caisse en plastique avec les membres entravés, au pied d'un immeuble de la rue Manin, dans le 19e arrondissement de Paris, a appris le service police-justice de TF1/LCI de source judiciaire, confirmant des informations de CLPress. 

Quatre personnes étaient toujours en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle de la PJ parisienne dimanche soir, dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet. Il s’agit de trois personnes se trouvant à proximité des lieux, dont le sans-abri ayant découvert la valise, et d’une femme, interpellée plus tard à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), considérée comme la principale suspecte. Cette dernière pourrait être atteinte de troubles psychiques, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Les deux femmes en garde à vue sont nées en 1996 et 1998, tandis que les deux hommes, dont l'un est né en 1979, sont plus âgés, selon la même source. 

La garde à vue de deux autres hommes, dont le SDF qui a découvert la malle, ont été levées sans poursuites à ce stade.

Des images captées par la vidéosurveillance

Inquiet de ne pas voir sa fille rentrer du collège, situé à 400 mètres du domicile, vendredi autour de 15h20, le gardien de cet immeuble de la rue Manin donne rapidement l’alerte et prévient sa femme de sa disparition. Cette dernière se rend au commissariat du 19e arrondissement un peu plus tard, vers 17h. Elle y dépose une plainte pour disparition inquiétante de mineure de moins de 15 ans. Les investigations sont confiées à la brigade de protection des mineures. 

En début de soirée, elle diffuse un signalement de sa fille sur son compte Facebook, que nous avons pu consulter, jointe de deux photos. La première est un portrait de la fillette, la seconde provient des bandes de vidéosurveillance de l’immeuble. L'enfant est décrite comme portant un jean blanc, un pull à capuche et sac à dos gris. 

La mère explique alors que sa fille a été "vue pour la dernière fois à 15h20 en compagnie d’une fille qu’on ne connaît pas dans notre résidence". Aucune image ne la montre cependant ressortir de l'immeuble, ce que confirme une source proche du dossier à l’AFP. Ces images de surveillance ont été visionnées en premier lieu par le père de la victime, qui y avait accès en tant que gardien de l’immeuble, comme expliqué plus tard aux enquêteurs. 

La police contactée vendredi à 23 heures

D'après BFM, les policiers envisagent la piste criminelle en fouillant l'immeuble et en découvrant au troisième sous-sol des traces d'enlèvement, du scotch et un cutter. Mais c’est seulement vers 23h qu’un sans-abri signale à la police la présence d’une caisse en plastique non loin de la rue Manin, rue d'Hautpoul. Les forces de l'ordre découvrent, à l'intérieur de cette caisse, le corps sans vie de la collégienne. 

Selon nos informations, la petite fille était recroquevillée dans la boîte, entravée et la caisse était recouverte d'une couverture. Des sources concordantes ont confirmé à TF1 et LCI que son corps présentait des annotations chiffrées. 

Lire aussi

Une enquête criminelle ouverte

Dès la nuit de vendredi à samedi, des enquêteurs en blouse blanche s’affairaient dans et devant l’immeuble couvert de bâches, comme l'illustre une vidéo de CLPress, diffusée sur Youtube. En parallèle, une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans a été ouverte par le parquet de Paris puis confiée à la brigade criminelle. 

Les trois premières interpellations ont eu lieu dans la nuit, tandis que la quatrième s'est déroulée ce samedi matin, à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine). Cette jeune femme d'une vingtaine d'années apparaît dans les images de vidéosurveillance du hall de l'immeuble. Les enquêteurs l'ont recherchée, localisée et interpellée samedi à l'aube à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine). Des témoins ont affirmé l'avoir vu pousser, vendredi soir, une lourde malle en plastique, d'après franceinfo. Deux autres personnes ont été interpellées et placées également en garde à vue, a complété dans l'après-midi une des sources proches du dossier. Les six personnes interpellées sont toujours en garde à vue.  

Les premières investigations ont permis d'établir que la victime est décédée par asphyxie, a indiqué une source judiciaire à TF1-LCI. 


Caroline Quevrain, avec Raphaël Maillochon

Tout
TF1 Info