Le débat sur la chasse s'invite dans la campagne

Accident de chasse : émotion dans le village de la victime

TF1 | G. Frixon, P. Delannes
Publié le 21 février 2022 à 13h04, mis à jour le 21 février 2022 à 16h40
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La garde à vue s'est poursuivie ce lundi matin pour la jeune femme de 17 ans. Elle était à l'origine de l'accident de chasse qui a coûté la vie à une randonneuse ce week-end.

L'ambiance est lourde ce matin dans les petites rues de Flagniac (Aveyron). Les habitants sont encore sous le choc, abasourdis après l'annonce du décès de Mélodie, qui est née et a grandi ici. Un millier d'habitants à peine, et autant de personnes touchées par le drame survenu samedi après-midi. Que ce soit son père, David, ou son grand-frère, Maxime, tout le monde a déjà croisé Mélodie et sa famille.

Patrick, lui est un ami de longue date du papa de Mélodie. Voisin de la maison familiale, il est encore sonné par l'accident de chasse qui a coûté la vie à la jeune randonneuse. "C'est une jeune fille qui jugeait personne, elle aimait la nature. Il n'y a pas de mot, c'est catastrophique."

À 30 minutes de là, dans le village de Cassaniouze, où le drame s'est produit, l'émotion est également omniprésente. La jeune chasseuse de 17 ans à l'origine du tir mortel est originaire d'un village voisin. Le parquet d'Aurillac vient d'annoncer la poursuite de la garde à vue de la jeune fille. De leur côté, les amis de Mélodie ont exprimé leur volonté d'organiser une marche blanche.


TF1 | G. Frixon, P. Delannes

Tout
TF1 Info