Affaire des "écoutes" : Nicolas Sarkozy condamné en première instance

Affaire des "écoutes" : la réponse de la défense de Nicolas Sarkozy au sévère réquisitoire

Publié le 9 décembre 2020 à 20h11, mis à jour le 9 décembre 2020 à 23h30
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

PROCÈS - Le Parquet national financier a requis mardi deux ans de prison ferme à l'encontre de Nicolas Sarkozy dans l'affaite dite des "écoutes". Ce mercredi, c'était au tour de la défense de l'ancien chef de l'État de s'exprimer.

À 24 heures d'intervalle, il y a eu une confrontation tendue entre accusation et défense autour de Nicolas Sarkozy, ce mercredi accompagné de son épouse. Mardi, les deux représentants du Parquet national financier ont requis à son encontre la lourde peine de quatre ans de prison, dont deux ferme. Pour l'accusation, l'ancien président est bien au cœur d'un pacte de corruption. Les procureurs estiment qu'il a obtenu par l'intermédiaire de son avocat Thierry Herzog des informations auprès d'un haut magistrat, Gilbert Azibert, pour être tenu au courant d'une procédure en cours le concernant. En échange, Nicolas Sarkozy aurait promis d'intervenir en faveur de Gilbert Azibert en vue d'un poste à Monaco. Un poste que celui-ci n'obtiendra jamais.

La réponse de l'avocate de Nicolas Sarkozy, Jacqueline Laffont, a été cinglante. La sévérité des réquisitions témoigne d'un état d'esprit qui n'avait rien à voir avec la raison, mais avec la rancœur, a-t-elle déclaré. Pour la défense, aucun élément matériel ne vient étayer ces accusations, en dehors d'écoutes sorties de leur contexte. Après les dernières plaidoiries, on connaîtra jeudi la date du jugement.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info