Affaire Kulik : Willy Bardon condamné en appel à 30 ans de prison

TF1
Publié le 1 juillet 2021 à 20h06, mis à jour le 2 juillet 2021 à 12h21

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - Willy Bardon a été condamné en appel à 30 ans de réclusion criminelle pour le viol et le meurtre d’Élodie Kulik en 2002 dans la Somme. C’est l’enregistrement d’une conversation qui a convaincu le jury.

Vingt ans qu’il se bat pour que le meurtre de sa fille ne reste pas impuni. Jacky Kulik est soulagé. “Je suis satisfait, même si j’aurais préféré ne jamais être là. Maintenant, ce sera à lui de payer parce que les quelques années de détention qu’il fera ne me ramèneront jamais ma fille. Ca, je ne peux pas l’oublier”, a-t-il déclaré. Willy Bardon, filmé ici le premier jour de son procès en appel, vient d’être condamné comme en première instance à 30 ans de prison pour le viol et le meurtre d’Élodie Kulik.

En janvier 2002, cette jeune femme de 24 ans est violée, étranglée et son corps et partiellement brûlé. L’enquête s’enlise. Dix ans après, de nouvelles techniques d’analyse ADN ont permis d’identifier un homme, présent sur la scène de crime, Grégory Wiart, mort dans un accident de moto en 2003. Il n’était pas seul ce jour-là. Un appel téléphonique, passé au secours par la victime, quelques minutes avant de mourir, permet d’isoler plusieurs voix masculines. Pour la Cour, l’une d’entre elles était bien celle de Willy Bardon.

Le père d’Élodie Kulik avait promis sur la tombe de sa fille qu’il retrouvera les meurtriers et qu’il obtiendrait leurs condamnations. “J’ai tenu parole. J’avais dit que je les aurais. On les a eus. L’un est mort et l’autre va purger une peine”, confie Jacky Kulik, père d’Élodie. Pour ses avocats, cette condamnation est aussi un message d'espoir à destination d’autres familles de victimes. “C’est la preuve qu’une condamnation peut intervenir des années et des années après les faits. Que la justice peut passer des années et des années après les faits. Et qu’évidemment, il ne faut jamais abandonner (...) En tout cas, pour les familles, ça n’est jamais trop tard”, affirme maître Corinne Herrmann.

Les avocats de Willy Bardon ont annoncé qu’ils allaient continuer à plaider l’innocence de leur client qui a toujours nié les faits. Ils vont se pourvoir en cassation.


TF1

Tout
TF1 Info