Pierre Palmade a été mis en examen et placé en résidence surveillée dans un service d'addictologie.
Ses deux passagers ont été placés sous le statut de témoin assisté, et laissés en liberté.
L'un d'entre eux affirme que l'humoriste avait refusé de le laisser conduire, alors qu'il venait de prendre de la drogue.

Pierre Palmade a été admis dans le service addictologie de l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif, où il est assigné à résidence, sous le contrôle d'un bracelet électronique. Le juge d'application des peines a estimé que son incarcération n'était pas nécessaire, contre l'avis du parquet de Melun.

Lors de sa garde à vue, l'humoriste de 54 ans avait reconnu avoir consommé de la cocaïne avant de prendre le volant. La décision de le placer sous contrôle judiciaire serait inhabituelle dans les cas analogues, selon l'avocat consulté par TF1. "La plupart du temps", estime Maître Remy Josseaume dans le reportage en tête d'article, "lorsqu'il y a des blessures, des homicides involontaires, avec au moins une circonstance aggravante, les conducteurs sont incarcérés". Une mesure qui vise à "éviter la reproduction de l'infraction, et la mise en place de soins ne se fait jamais à la sortie du palais de Justice", explique cet avocat spécialiste des délits routiers, 

Il était hagard, il ne savait pas ce qu'il s'était passé
Maître Fonteneau, à propos de son client

Les deux passagers du véhicule de Pierre Palmade, un Marocain de 33 ans et un Français de 34 ans, avec lesquels il avait passé les heures précédant l'accident, ont été placés sous le statut de témoin assisté, et laissés en liberté. Les deux hommes échappent à une mise en  examen pour non-assistance à personne en danger. Une décision logique, selon l'avocate de l'un d'eux, qui rappelle que son client dormait au moment de l'impact. "Il était hagard, il ne savait pas ce qu'il s'était passé", explique Maître Nathalie Fonteneau, "aller porter secours aux victimes, il n'est pas médecin".   

Selon les informations de TF1info, l'un d'eux a affirmé aux enquêteurs avoir proposé à l'acteur de conduire, ce dernier ayant pris de la drogue une demi-heure avant de prendre le volant. Une proposition qu'il aurait déclinée. 

Le vendredi 10 février, sur une route départementale de Seine-et-Marne, Pierre Palmade, testé positif à la cocaïne, conduisait une voiture qui a percuté un autre véhicule, en changeant de voie pour un motif inexpliqué. Outre le comédien, l'accident a fait trois blessés graves : un homme, son fils de 6 ans, et sa belle-sœur enceinte, qui a perdu son bébé. Le parquet a fait appel du simple placement sous contrôle judiciaire de l'humoriste, plaidant pour une incarcération. La justice a dix jours pour se prononcer sur ce point.


La rédaction de TF1 | Reportage : Henri Dreyfus, Marie Belot

Tout
TF1 Info