Le WE

Agnès Buzyn poursuivie : la classe politique fragilisée ?

Publié le 11 septembre 2021 à 13h04
JT Perso

Source : JT 13h WE

Peut-on juger pénalement un ministre pour son action au gouvernement ? La question agite la classe politique depuis vendredi.

C'est une première dans l'histoire de la Cinquième République. Pour les élus de La République En Marche, le parti d'Agnès Buzyn, la mise en examen de l'ex-ministre est aussi un scandale. "Je suis stupéfaite et en colère", lance Anne Genetet, députée. "On ne connaissait rien de cette maladie. Il y a certainement eu des erreurs humaines faites, mais elle ne peuvent pas entraîner une déstabilisation permanente des gouvernements", rajoute Bruno Bonnell, député. Cet avis est aussi partagé par l'opposition. Damien Abad, le patron du groupe des Républicains à l'Assemblée nationale prend effectivement la défense d'Agnès Buzyn.

Par ailleurs, la position officielle du parti LR est plus mesurée, mais Les Républicains se méfient d'une judiciarisation de la vie politique. En revanche, à l'extrême droite et à l'extrême gauche, on est d'accord, la décision des juges est la bonne. L'enquête se poursuit et à son issue, les magistrats décideront si Agnès Buzyn doit bénéficier d'un non-lieu ou être jugée devant un tribunal.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info