La présidence Macron

Agnès Buzyn poursuivie : peut-on juger l'action d'un gouvernement ?

La rédaction de TF1
Publié le 11 septembre 2021 à 20h11
JT Perso

Source : JT 20h WE

REPORTAGE - Faut-il juger pénalement un ministre pour son action politique ? Vingt-quatre heures après la mise en examen inédite d'Agnès Buzyn pour sa gestion de la pandémie de coronavirus, les réactions se multiplient.

C'est une première dans l'histoire de la Ve République. Pour les élus de la République en marche, le parti d'Agnès Buzyn, la mise en examen de l'ex-ministre est aussi un scandale. Ils rappellent en plus qu'elle a déjà été visée par deux commissions d'enquête, celle de l'Assemblée nationale et du Sénat. Elles n'avaient rien retenu contre elle.

Les élus dénoncent une judiciarisation de la vie politique. Même dans l'opposition, certains défendent Agnès Buzyn comme le président du groupe LR à l'Assemblée nationale. Mais au sein des Républicains, le sujet divise. Certains au contraire approuvent la décision des juges. L'avis est le même, et cette fois de manière unanime au Rassemblement national.

Beaucoup d'élus n'ont pas souhaité nous donner leur sentiment sur cette mise en examen. Le sujet est sensible. Agnès Buzyn n'est pas la seule concernée par l'enquête. Elle vise aussi Jérôme Salomon, le directeur de la Santé, Sibeth Ndiaye, ancienne porte-parole du gouvernement ; Édouard Philippe, ancien Premier ministre ; et Olivier Véran, le ministre de la Santé. Les deux hommes pourraient d'ailleurs comme Agnès Buzyn être auditionnés très rapidement par les juges.

Selon Éric Piolle, candidat écologiste à l'élection présidentielle, cette justice va peut-être un peu trop vite. En tout cas, l'enquête se poursuit. À son issue, les magistrats décideront si Agnès Buzyn doit bénéficier d'un non-lieu ou être jugée.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info