Le 20h

Voiture percutée par un TGV dans l'Ain : les passages à niveau doivent-ils être plus sécurisés ?

par La rédaction de TF1info | Reportage Joséphine de Francqueville, Gaëlle Charnay et Eric Nappi
Publié le 24 janvier 2023 à 11h33
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un TGV a percuté une voiture, dimanche 22 janvier, à hauteur d'un passage à niveau situé à Péronnas, près de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain.
Le conducteur du véhicule, gravement blessé, a été évacué vers un hôpital lyonnais.
En France, on compte plus de 15.000 passages à niveau, dont près de 150 considérés comme dangereux.

L'accident s'est déroulé aux alentours de 22h15, à Péronnas, près de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain. Le TGV qui relie Bourg-Saint-Maurice à Paris a percuté une voiture à proximité de l'Étang des Carronnières, dimanche 22 janvier au soir. 

Si aucune victime n'est à déplorer dans le train, le conducteur de la voiture a lui été éjecté de son véhicule sur les voies. L'enquête est actuellement en cours pour déterminer s’il s’agit d’un suicide ou d’un accident.  

En France, un accident tous les trois jours en moyenne sur un passage à niveau

Ce n’est pas la première collision qui se produit dans la commune de Péronnas, qui compte 6700 habitants et sept passages à niveau. À quelques kilomètres de là, deux télescopages ont eu lieu sur un autre passage à niveau (précisément, en 2022 et 2021). Pour autant, la maire Hélène Cédileau, interrogée dans le sujet en tête de cet article, n’a pas prévu de travaux pour sécuriser le carrefour : "Sa particularité, c'est qu'il est précédé de virages. Les panneaux signalent l'approche à 100 mètres, puis à 50 mètres", précise-t-elle. Un passage à niveau qui s'avère doté d’une signalisation lumineuse et sonore, et de demi-barrières de chaque côté. "On a rencontré la SNCF qui nous indique, à juste titre, que tout est aux normes et que le surplus de signalisation ne peut pas éviter l'imprudence ou l'accidentologie".

Lire aussi

Par ailleurs, les deux passages de Péronnas ne font pas partie des 146 passages à niveau, considérés comme dangereux par le ministère des Transports. Chaque suppression de ces passages à niveau coûte entre 3 et 15 millions d’euros, car il faut, soit construire un pont, soit creuser un tunnel. En France, un accident se produit tous les trois jours en moyenne sur un passage à niveau. 98% d'entre eux sont dus au non-respect du code de la route.


La rédaction de TF1info | Reportage Joséphine de Francqueville, Gaëlle Charnay et Eric Nappi

Tout
TF1 Info