Le 20h

VIDÉO - Après les grandes villes, le trafic de crack se développe à Alençon

A. Lo. | Reportage TF1 Ignacio Bornacin, David Pirès
Publié le 2 novembre 2022 à 8h00
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le trafic de crack est un fléau qui frappe depuis des années plusieurs grandes villes en France.
Mais le trafic de cette drogue, appelée "drogue du pauvre", commence désormais à se développer dans les villes moyennes et à la campagne.
C'est le cas notamment à Alençon, dans l'Orne.

Le trafic de crack n'est désormais plus cantonné aux grandes villes. Depuis des mois, les policiers d'Alençon investissent les halls d'immeubles à la recherche cette drogue. Dans cette petite ville de l'Orne de 26.000 habitants, plusieurs appartements ont servi de laboratoire pour confectionner ce qui est communément appelé "drogue du pauvre".

"On est une petite ville où on est tranquille"

Dévastatrice, elle est vendue 10 euros la dose, contre 40 euros pour de la cocaïne. Elle est apparue il y a un an et demi à Alençon et désormais, il arrive de croiser des toxicomanes en plein centre-ville. L'un d'eux, rencontré dans le reportage en tête de cet article, raconte avoir perdu son travail à cause de son addiction. 

"Moi, ça me rend paranoïaque en plus. J'ai l'impression que tout le monde me voit, tout le monde me suit. Il y a cinq-six points de deal de crack, juste là-bas", déclare-t-il en désignant une zone de la ville. Quarante personnes sont connues comme dépendantes au crack par les associations de la commune. Mais c'est une drogue qui isole, les consommateurs pourraient être bien plus nombreux.

"On est une petite ville où on est tranquille. On ne s'imaginait pas qu'il y aurait des choses, comme la drogue et autre...", déclare une habitante tandis qu'un autre s'inquiète. "Le problème avec cette drogue-là, c'est que vu qu'elle est pas chère, elle va attirer de plus en plus de consommateurs", juge-t-il.

Pourquoi le crack s'est-il exporté à Alençon ?

La police n'arrive pas encore à expliquer pourquoi le crack s'est implanté dans cette ville calme, au taux de chômage plus faible que la moyenne nationale. Elle a tout de même une certitude. "Peu de temps après la cocaïne, on a vu commencer à apparaître du crack. Donc ça veut dire que derrière, il y a des gens qui sont en capacité de faire un peu de chimie, puisqu'en fait le crack est issu de la cocaïne. Ce qui est clair, c'est qu'on a quand même un savoir-faire qui vient des grandes villes, et de Paris en particulier", juge le commandant Éric Derouiniot. 

Le crack se serait alors exporté à Alençon. Dans cette ville, la police est moins habituée à ce type de criminalité, permettant aux trafiquants d'agir plus facilement. Par ailleurs, selon les premières investigations, la vente de crack ne se limite pas à la commune. La majorité des acheteurs est originaire d'un rayon de 50 kilomètres autour de la ville. Elle pourrait donc fournir jusqu'à trois départements de la France rurale : l'Orne, mais aussi la Mayenne et la Sarthe.

Lire aussi

Ce trafic est aussi porteur de violences. Fait rarissime, le mois dernier à Alençon, vingt voitures ont été incendiées dans le quartier de Perseigne après l'interpellation d'un jeune dealer. La vente de crack a renforcé la présence policière et attisé la tension entre au moins trois bandes qui se partagent le trafic dans le quartier. L'un des principaux trafiquants a accepté de témoigner. "Chaque personne peut vendre ce qu'il veut. Mais si c'est quelque chose qui attire la police, ou bien qui fait beaucoup de bruits, soit on trouve une solution, soit ça part en guerre", déclare-t-il.

Démanteler le trafic de crack prendra du temps. Pour l'instant, la police s'applique à le freiner à sa source. "On harcèle, on harcèle, on harcèle, jusqu'à des coups où ça freine le trafic et pour eux, c'est un déficit financier", explique un policier. Depuis un an, plus de 150 actions de police anti-drogue ont été menées dans la ville. Alençon va même se doter d'une deuxième brigade anti-criminalité, soit cinq policiers supplémentaires.


A. Lo. | Reportage TF1 Ignacio Bornacin, David Pirès

Tout
TF1 Info