REPORTAGE – Une centaine de policiers mobilisés, des interpellations de trafiquants présumés, des saisies... Sept à Huit a suivi une opération anti-drogue "Place nette" lancée dans un quartier de Montpellier.

Pour les hommes de la police judiciaire de Montpellier, c'est l'aboutissement de plusieurs semaines d'enquête : l'interpellation des principaux chefs d'un réseau de trafiquants de drogue qui alimente une cité. Il s'agit de la première phase d'une opération "Place nette". Pour échapper aux descentes de police dans la cité, les suspects auraient loué, dans un quartier plus résidentiel, un appartement pour y stocker leurs produits.

À six heures du matin, les policiers vont enfoncer la porte à l'aide d'un bélier hydraulique. Afin de ne pas risquer l'annulation de la procédure, la justice a interdit à notre caméra de filmer la perquisition. Mais l'opération est une réussite. Sept trafiquants placés en garde à vue et des saisies importantes : 17 kg de résine de cannabis, 12 d'herbes, 500 grammes de cocaïne et d'ecstasy, 20 000 euros en espèces, et trois armes, dont deux fusils-mitrailleurs placés sous scellés.

Sur un groupe Telegram ouvert à tous qui compte plus de 6 000 abonnés, le réseau annonçait régulièrement leur arrivage et leur prix. Les trafiquants avaient établi leur point de deal dans la cité Aiguelongue, à dix minutes au nord du centre-ville de Montpellier. Une dizaine de barres d'immeubles, 300 logements sociaux construits dans les années 60.

Quelques heures après l'opération judiciaire, la deuxième phase de "Place nette" consiste pour une centaine de policiers d'investir le quartier. Les forces de l'ordre saturent le terrain pour éviter que le trafic ne reprenne malgré tout. Soixante-douze personnes contrôlées, seulement deux guetteurs arrêtés et deux clients mis à l'amende, 200 euros, pour possession de drogue. Les petites mains du trafic semblent déserter le quartier.

L'opération "Place nette" a été lancée le 25 mars et a duré deux semaines dans ce quartier sensible de Montpellier. Mais quelques jours seulement après le déploiement des forces de l'ordre, le trafic s'était déjà réorganisé, comme des dealers l'ont montré à une équipe de Sept à Huit.

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info