Des enfants attaqués au couteau à Annecy

VIDÉO - Attaque à Annecy : un homme qui affirme avoir passé la journée en garde à vue à côté du suspect témoigne

par La rédaction de TF1info | Vidéo : Baptiste Guénais, Noëlle Ly, Yannis Matisse
Publié le 9 juin 2023 à 21h53
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : JT 20h WE

La garde à vue du suspect dans l'attaque au couteau à Annecy a été prolongée.
L'homme est entendu depuis jeudi 8 juin par les forces de l'ordre qui tentent de comprendre ses motivations.
Un jeune homme qui affirme avoir passé la journée en garde à vue à côté de l'assaillant présumé décrit un homme très agité.

La garde à vue d'Abdalmasih H., l'auteur de l'attaque au couteau qui a blessé six personnes, dont quatre très jeunes enfants jeudi 8 juin à Annecy, a été prolongée, a annoncé vendredi sur Twitter la procureure d'Annecy Line Bonnet-Mathis. L'état de ce réfugié syrien né en 1991 et qui avait obtenu l'asile en Suède en 2013 a été jugé "compatible avec la garde à vue" après son expertise psychiatrique, selon une source proche de l'enquête. 

Depuis son interpellation, il n’a pas donné d’explication sur son geste et a fait "obstruction à la garde à vue", notamment en se "roulant par terre", selon une source proche de l'enquête. Un comportement très agité dont dit avoir été témoin Kevin, qui affirme au 20H de TF1 avoir passé la journée de jeudi en garde à vue dans une cellule juste à côté de celle du suspect au commissariat d'Annecy.

"Il faisait beaucoup de bruit, il pleurait, il criait..."

"Il faisait beaucoup de bruit, il pleurait, il criait en anglais 'save me". C'est pas des cris humains, ça sort de l'enfer", raconte-t-il dans le reportage en tête de cet article. "Quand je passe devant la cellule, quand je sors, je vois quelqu'un qui fait peur", détaille encore le jeune homme. 

Du suspect, on sait qu'il est chrétien, qu'il a un enfant de trois ans et qu'il a divorcé l'an dernier après plusieurs années de vie de famille. Son ex-épouse est une Syrienne réfugiée comme lui qui a obtenu la nationalité suédoise. Selon sa mère, jointe par l'AFP aux États-Unis où elle vit depuis dix ans, il avait fait son service militaire obligatoire en Syrie avant de fuir son pays en 2011 à cause de la guerre civile, puis avait réussi à gagner la Suède via la Turquie puis la Grèce. Un de ses voisins dans le pays scandinave décrit un homme qui ne "s'arrêtait jamais pour parler" et qui n'était "pas bavard", mais surtout un "solitaire", qui "n'était pas agressif ".

Lire aussi

À Annecy, le suspect était sans domicile fixe. Selon sa mère, Abdalmasih H. souffrait d'une "grave dépression" et ses échecs pour obtenir un passeport suédois ont aggravé son état. "C’est ma belle-fille qui m'a dit ça", a-t-elle précisé à l'AFP. "Elle disait qu'il n'était jamais bien, toujours déprimé, avec des idées noires, il ne voulait pas quitter la maison, il ne voulait pas travailler". "Il a demandé la nationalité, il a eu un rejet", a priori parce qu'il a fait l'armée syrienne, a-t-elle dit : "Ça l'a probablement rendu fou". Au moment du drame, il n'était "ni sous l'emprise de stupéfiants ni sous l'emprise d'alcool", selon la procureure d'Annecy Line Bonnet-Mathis. À ce stade, son geste reste sans "mobile terroriste apparent", sans exclure "un acte insensé". 


La rédaction de TF1info | Vidéo : Baptiste Guénais, Noëlle Ly, Yannis Matisse

Tout
TF1 Info