Le WE

Attentats de Mohamed Merah : dix ans après, Toulouse n'a rien oublié

Publié le 20 mars 2022 à 20h19, mis à jour le 20 mars 2022 à 22h35
JT Perso

Source : JT 20h WE

À Toulouse, des souvenirs très douloureux, vieux de dix ans, se sont rappelés ce dimanche aux habitants. Lors d'une cérémonie, Emmanuel Macron, son homologue israélien et deux de ses prédécesseurs ont honoré la mémoire des victimes de Mohamed Merah.

Dans la cour de l’école Ozar Hatorah, les présidents israélien et français se tenaient au pied de l’arbre de vie. Après une minute de silence, ils ont déposé une gerbe devant ce monument érigé en hommage à quatre des victimes de Mohamed Merah.

Il y a tout juste dix ans, Jonathan Sandler, deux de ses enfants, Arié et Gabriel, ainsi que Myriam Monsonégo, ont été abattus à bout portant. À la tribune, devant 2 000 invités, le grand-père Samuel Sandler est inconsolable : “Depuis ce carnage, je vis sous anesthésie, comme un fantôme, dont les émotions sont effacées, les rires assourdis et les humeurs atones.”

Ne pas oublier qu’il y a eu trois autres victimes. Trois militaires tués à Montauban dont le fils de Latifa Ibn Ziaten qui a refusé de se coucher face au terroriste.

Dix ans ont passé et pour les Toulousains, les souvenirs sont intacts. La traque du tueur, l’homme au scooter, qui pendant près d’une semaine, a terrorisé la ville.

À la demande d’Emmanuel Macron, la cérémonie s’est terminée par la prière pour la République française.

T F1 | Reportage A; Etcheverry, M. Chaize, A. Tassin


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info