Le 20h

Bracelet électronique : des condamnés sans surveillance pendant plusieurs heures

Publié le 26 octobre 2021 à 20h04
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La panne aurait pu avoir des conséquences graves. Pendant plus de cinq heures, les bracelets électroniques de 7 400 personnes condamnées ou sous surveillance ont cessé de fonctionner. Heureusement, aucun incident n'a été signalé.

C'est une panne qui aurait pu mettre en danger certaines vies. Elle a duré plus de cinq heures et a connu une ampleur nationale. Le principe du bracelet électronique est simple : la personne le porte à la cheville tandis qu'un boîtier est installé chez elle. Normalement, si elle quitte son domicile en dehors des heures fixées, un surveillant pénitentiaire est aussi tôt averti. Mais lundi en fin d’après-midi, ce dispositif de contrôle géré par Thales était hors service.

L'incident a concerné 7 400 personnes. Soit la moitié de celles qui sont sous surveillance électronique, que ce soit des porteurs de bracelets électroniques ou anti-rapprochement, utilisés pour protéger les femmes de leurs compagnons violents. “Les personnes qui sont en charge de ce dispositif vont être reçues prochainement par le directeur de l’administration pénitentiaire pour donner toutes les explications et surtout fournir toutes les garanties pour qu'une telle panne ne se reproduise plus”, annonce Emmanuelle Masson, porte-parole du ministère de la Justice.

Selon Thales, la cause de cette panne serait due à une mise à jour du réseau par un sous-traitant. Mais l’entreprise tient à rassurer ; aucun des porteurs du bracelet électronique n’a pu se rendre compte de la défaillance. Aucun incident majeur n'a pour l'instant été signalé.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info