Ce samedi matin, la bijouterie Harry Winston a été la cible d’un impressionnant braquage.
Un casse éclair dont le mode opératoire laisse à penser que les auteurs sont loin d’être des amateurs.
Les images de la scène filmée depuis un magasin voisin sont saisissantes.

Les images sont dignes d'un film d'action. Une équipe de malfaiteurs a braqué ce samedi matin à Paris la bijouterie Harry Winston située avenue Montaigne, dans le 8ᵉ arrondissement, à deux pas des Champs-Élysées. Un vol réalisé en un temps record et dont le mode opératoire ne laisse aucun doute : le commando n’en est pas à son coup d’essai. 

Il est 11h40 lorsque trois malfaiteurs forcent l’entrée à l’aide d’une moto bélier et pénètrent dans la bijouterie de luxe qui avait déjà été braquée par le passé. Sur les images filmées depuis un magasin voisin, on peut voir un des malfrats armé et casqué guetter l’arrivée de la police, pendant que ses complices dérobent le butin. Le tout de façon très calme, au milieu des passants.

Tous les actes étaient coordonnés, calculés et parfaitement exécutés
Fabien Bogais, responsable du syndicat Alliance, police nationale 75.

Faisant preuve dans sang-froid impressionnant, il alerte ensuite ses complices. En quelques secondes, ils prennent tous la fuite à moto in extremis avant l’arrivée des policiers. Sur d’autres vidéos, on voit les braqueurs se faufiler à moto entre les voitures, dans les rues de Paris.

"Ce sont des agissements déterminés, précis, net. Le coup de feu à l’issue du braquage est tiré pour permettre une fuite sécurisée. Tous les actes étaient coordonnés, calculés et parfaitement exécutés", confirme Fabien Bogais, responsable du syndicat Alliance, police nationale 75.

Si le montant du butin n’est pas encore connu, il pourrait se chiffrer à plusieurs centaines de milliers d’euros. En 2008, cette même bijouterie a déjà fait l’objet d’un vol, 80 millions d’euros de bijoux ont été dérobés. 


Rania HOBALLAH | Reportage Cassandre Dewaegeneire, Guillaume Chieze et Jean-François Drouillet

Tout
TF1 Info