De nouvelles mesures contre la délinquance des mineurs ont été annoncées ce vendredi.
Après plusieurs affaires terribles, certaines villes tentent de s'attaquer au problème.
C'est cas à Bron, près de Lyon, où une école avait été saccagée, il y a deux ans.

La commune de Bron, dans le Rhône, dispose désormais de 300 caméras contre seulement 35 il y a quatre ans. Une solution pour faire face à la délinquance des mineurs. "Grâce à l'efficacité de nos agents qui regardent les images en temps réel, ça permet d'anticiper certains actes malveillants. C'est extrêmement dissuasif", explique Jérémie Bréau maire (LR) de la ville.

La ville assure avoir réduit de moitié la délinquance des jeunes

Rodéos urbains, tirs de mortiers ou encore tapages nocturnes, insultes ou encore agressivité... Ce sont autant de problèmes récurrents à Bron. Il y a deux ans, une école de la commune a subi une intrusion. Huit jeunes âgés de neuf à treize ans ont saccagé deux salles de classe. Depuis 2021, la ville assure avoir réduit de moitié la délinquance des jeunes qui ne représenterait plus que 10% des incivilités.

Mais le répressif ne suffit pas. Un club de foot associatif, situé dans un quartier prioritaire, accompagne près de 350 enfants. Au lieu d'un couvre-feu pour les moins de 13 ans, le maire demande à l'État plus de dotation. Le Premier ministre Gabriel Attal, en déplacement  à Valence ce vendredi, a fait de nouvelles annonces pour prévenir la délinquance des mineurs. Il a dit qu'il souhaitait qu'une loi soit votée "avant la fin de l'année" pour permettre notamment une "comparution immédiate" des jeunes à partir de 16 ans, mesure pourtant décriée par les magistrats.


La rédaction de TF1 | Reportage : Séverine Agi, Camille Bruère

Tout
TF1 Info