TÉMOIGNAGE - Vendredi, un adolescent a mortellement poignardé une jeune fille de 17 ans à Ivry-sur-Seine après des "échanges véhéments" sur les réseaux sociaux. Interrogée par LCI, la mère de la victime est revenue sur ce drame.

Une adolescente de 17 ans a été tuée à coups de couteau vendredi à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) par un jeune homme de trois ans son cadet. Un drame qui serait lié à une rivalité née sur les réseaux sociaux marquée par des "échanges véhéments". "C'est le résultat d'une forme de harcèlement", atteste une source proche du dossier à l'AFP. Avec beaucoup de dignité, malgré l'ampleur de son deuil, la mère de Marjorie, la victime, a accepté de témoigner auprès de TF1 et LCI. "Ce sont d’autres enfants qui m’ont raconté, qui étaient là. Le garçon, il est parti chez lui, il est parti récupérer un couteau. Il est redescendu et il l’a poignardée en plein cœur", raconte-t-elle avec émotion. "Malgré toutes les précautions que je prenais autour de mes enfants, je constate que ça n’a pas suffi", se désole-t-elle. 

"Une mort sans raison"

Odile dénonce l'usage des réseaux sociaux par la nouvelle génération. "Je suis quasiment sûre que ma fille ne sera pas la seule à se retrouver dans ce genre de situation", assène-t-elle. "La jeune génération ne comprend pas qu’il faut arrêter", estime la mère éplorée. Pourtant, "on peut arranger les choses juste par la parole, en allant voir les plus grands ou en se confiant aux parents", insiste-t-elle avant de conclure : "C'est une mort sans raison".

Également sollicitée, la grande sœur de la victime, Cynthia, témoigne : "Ma sœur n'était pas une délinquante, elle était juste venue régler un problème lié à ma petite sœur. Elle était venue apaiser la situation". Et la femme de s'emporter : "Vous vous croyez où les jeunes ? Au Far West ? La vie, ce n’est pas un film. Arrêtez vos bêtises de téléréalité. Ça vous monte trop à la tête, vraiment", fustige-t-elle avec véhémence. "On a ôté la vie de ma sœur pour rien", conclut-elle avec tristesse et résignation.

Marjorie a reçu un coup de couteau au thorax vendredi en fin d'après-midi à Ivry-sur-Seine, après des échanges sur les réseaux sociaux et en particulier sur Snapchat. Interpellé au domicile de sa mère quelques heures plus tard, le suspect a ensuite été mis en examen pour "meurtre". "Mon client reconnait sa participation mais soutient n'avoir pas eu l'intention de donner la mort" a, dans la foulée, expliqué son avocat Adrien Gabeaud.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info