Le 20h

Famille retrouvée morte dans le Finistère : un drame évitable ?

par La rédaction de TF1info | Reportage S. Chevallereau, C. Ebrel, M. Pirckher
Publié le 1 novembre 2022 à 20h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Dimanche, à Carantec dans le Finistère, un père de famille aurait tué sa femme et ses deux petites filles de 8 et 11 ans, avant de se donner la mort.
Quelques jours auparavant, son épouse avait signalé une "gifle" à la gendarmerie, sur fond de séparation difficile du couple.
Pour le procureur, il n'y a pas eu de faille dans le traitement de ce dossier.

Les gendarmes ont retrouvé quatre corps sans vie, dimanche, dans une maison de Carantec (Finistère). Celui de la mère, Florence, 38 ans, était dans la chambre parentale à l'étage ; les deux filles de 8 et 11 ans dans leur lit. Le père de famille, Gaétan, 41 ans, est lui retrouvé pendu au rez-de-chaussée. Ce dernier est le principal suspect, soupçonné d'avoir tué son épouse et leurs enfants, avant de mettre fin à ses jours.

Est-ce qu'elle a été écoutée ? Est-ce qu'on aurait pu faire quelque chose de plus ?

Une habitant de Carantec

Selon les premiers éléments de l'enquête, le couple était en instance de divorce dans un contexte de tension. Dans la commune de Carantec où a eu lieu le drame, les habitants sont abasourdis et s'interrogent. "C'est incompréhensible, c'est horrible", déclare l'un d'eux. "On se pose des questions. Est-ce qu'elle a été écoutée ? Est-ce qu'on aurait pu faire quelque chose de plus ?", ajoute une habitante.

Florence s'était rendu, dix jours plus tôt, à la gendarmerie pour signaler son intention de quitter le domicile familial, après avoir été giflée par son mari. Elle assure qu'il ne s'était jamais montré violent auparavant et ne porte pas plainte, mais une enquête est ouverte. Pour le procureur, il n'y a pas eu de faille dans le traitement de ce dossier. 

Lire aussi

Selon Camille Miansoni,  Procureur de la République de Brest,  une gendarme aurait repris contact avec la mère de famille quelques jours plus tard pour savoir comment son départ du domicile familial s'était déroulé. Celle-ci lui aurait assuré que son mari avait "compris". L'enquête devra déterminer les circonstances du drame. Dimanche 30 octobre 2022, le parquet avait indiqué que celui-ci "semble s’inscrire dans un contexte de séparation du couple".


La rédaction de TF1info | Reportage S. Chevallereau, C. Ebrel, M. Pirckher

Tout
TF1 Info