VIDÉO - "Carte de transport gratuite" : attention à cette offre frauduleuse qui circule sur Facebook

par M.T | Léa Kebdani
Publié le 14 avril 2024 à 12h26, mis à jour le 14 avril 2024 à 15h09

Source : JT 20h WE

Sur Facebook, plusieurs offres proposent des cartes gratuites pour les réseaux des transports en commun de grandes villes.
Il s'agit d'une arnaque visant à s'emparer de vos données personnelles.
Le 20H de TF1 détaille ces fausses annonces.

Offrir une carte de transport gratuite, ça vend du rêve. Une tendance bien assimilée par les arnaqueurs, comme l'explique Léa Kebdani dans la vidéo ci-dessus. Depuis le 2 avril dernier, une tentative de hameçonnage s'opère via une fausse page Facebook, proposant une carte de transports en commun gratuits pendant six mois à Reims (Marne). "GRAND REIMS mobilites lance une campagne pour soutenir le public suite à l'augmentation des tarifs", peut-on lire dans le post.

La même offre s'applique, au mot près, dans plusieurs villes de France, notamment Nantes, Nice, Paris, Rouen ou encore Dijon. TF1 a contacté les sociétés de transport en commun de chacune de ces villes. Toutes affirment qu'il n'existe aucune offre de ce genre. Il s'agit d'une vague d'arnaques visant à s'emparer de vos données personnelles, de s'introduire dans vos comptes en ligne et potentiellement de dérober votre identité ou votre argent. Une escroquerie dénoncée par Cybermalveillance.gouv.  

Comment ne pas se faire avoir

Si ces annonces paraissent crédibles, quelques indices peuvent tout de même vous mettre la puce à l'oreille. À commencer par cette phrase : "C'est aujourd'hui le dernier jour pour faire une demande", à la fin du post Facebook. Une technique très souvent utilisée par les pirates informatiques pour susciter un sentiment d'urgence, et ainsi inciter à cliquer sans réfléchir. 

Autre indicateur : le lien sur lequel on vous invite à cliquer. Celui censé représenter les transports de Reims, par exemple, se termine par une suite de lettres et de chiffres incompréhensibles. L'URL d'un site officiel nommerait certainement la ville de Nantes ou la société de transports. En outre, ces faux comptes Facebook sont généralement créés seulement quelques jours avant la publication du post frauduleux, et la publication est étrangement sponsorisée pour maximiser sa portée. 

Si vous êtes victime d'un site frauduleux, il existe une page pour le signaler : signal.conso.gouv.fr. 


M.T | Léa Kebdani

Tout
TF1 Info