Les saisies de tabac et de cigarettes de contrebande se multiplient.
Comment les douanes agissent-elles dans les centres de tri où transitent nos colis ?
TF1 a suivi une équipe de douaniers.

Une fois par semaine, ces douaniers, qui doivent rester anonymes, tentent de repérer des colis suspects à la recherche de tabac. Chaque jour, 180.000 colis passent dans l'entrepôt que vous pouvez voir dans la vidéo en tête de cet article. Tous ne sont pas contrôlés, les douaniers ont leurs techniques de ciblage. 

Parmi ces techniques, il y a le conditionnement du paquet, mais aussi la provenance. Une attention particulière est apportée aux colis qui viennent de départements proches de la Belgique et du Luxembourg. Car dans ces pays, le tabac est moins cher. Tout le tabac est saisi et il est ensuite détruit. Dans la plupart des cas, le destinataire devra payer une amende puisqu'il est interdit de se faire livrer du tabac par colis postal.

En 2022, par exemple, la direction régionale des Douanes de Bretagne a saisi près de 711 kg de tabac, dont 293 kg par voie postale, selon Stéphanie Lecleuyou, cheffe du pôle orientation des contrôles. Le gouvernement veut encore accélérer avec des moyens supplémentaires comme les chiens renifleurs. 

Pour saisir de grosses quantités, ils mènent aussi des opérations d'envergure sur des aires de repos par exemple. À l'aide d'un bras articulé monté sur un camion, il est possible de scanner l'intégralité de la cargaison d'un poids lourd. Les camions français et étrangers ont été interpellés directement sur la voie rapide. "Les camions sont susceptibles de transporter de grosses quantités de cigarettes et de tabac. Ces transports illicites viennent alimenter l'économie parallèle et l'argent sale des organisations criminelles", nous explique Yves Bourlieux, directeur régional des Douanes de Bretagne. Ce jour-là, aucune saisie, l'opération sera renouvelée cette année.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Pauline Dumortier, Renan Hellec, Cléa Jouanneau

Tout
TF1 Info