VIDÉO - Des pilotes retrouvés en hypothermie après le "sabotage" du parcours d'une course de moto

V. Fauroux - Reportage vidéo : Léa Merlier, Carlo Paredes et Emmanuel Sarre
Publié le 7 novembre 2022 à 14h15
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'En’Duo du Limousin, une course moto sillonnant le plateau de Millevaches, a été interrompue samedi à cause d'un "sabotage".
L'organisateur accuse des militants écologistes d'avoir sciemment inversé des panneaux.
Résultat, certains pilotes, perdus, ont été retrouvés en état d'hypothermie au cours de la nuit.

C'est une mésaventure dont se seraient bien passés les concurrents de L'En’Duo du Limousin, une course moto de 400 pilotes, à travers le plateau de Millevaches, dans la Creuse. L'organisateur, Boris Labrousse, accuse des militants écologistes d'avoir sciemment inversé certains panneaux pour saboter l'épreuve. "Dès vendredi, nous avions constaté du sabotage sur la logistique avec plusieurs câbles coupés. Puis, samedi après-midi, plusieurs flèches devant guider les pilotes ont été déplacées", dit-il. 

Selon lui, il n'a fallu que quelques minutes aux saboteurs pour semer le chaos. "Plusieurs flèches ont été repositionnées et ont fait partir des pilotes sur plusieurs kilomètres, notamment sur des zones non relayées par la téléphonie", tient-il à préciser dans la vidéo du JT de 13H en tête de cet article. 

Des motards complétement désorientés

Ce balisage modifié va orienter les participants dans de mauvaises directions ; en quelques heures, la compétition vire au fiasco. "J'ai arrêté tout de suite la course, le problème, c'est qu'il y avait des gens partout. Ils nous arrivaient par les routes, par les chemins, complétement à l'opposé", poursuit Boris Labrousse. Il faut dire que le parcours s'étend sur 150 kilomètres. Du coup, au milieu de la forêt, sans aucun équipement, des motards sont perdus, d'autres tombent en panne d'essence. Les derniers participants ont été retrouvés peu après minuit dans la nuit de samedi à dimanche et plusieurs d’entre eux ont été diagnostiqués en état d'hypothermie, selon l'organisation, qui a fait état de deux blessés légers au total.

Léo Joyon participait à la course, il témoigne dans le JT de TF1 : "On était à ce moment-là dix motos ensemble, il y en a d'autres qui arrivaient dans un sens, dans l'autre, dans les chemins, ça se recroisait parce que tout le monde tournait en rond. Et finalement, ça peut créer un accident assez rapidement parce que, mine de rien, un chemin, ce n'est pas très large", explique-t-il. 

Lire aussi

Le tracé de la course avait été autorisé par la préfecture, pourtant, dès son annonce, la compétition avait fait l'objet de critiques d'élus et de militants écologistes, car située en pleine zone protégée, Natura 2000. Ils nient toute implication dans le "défléchage" du tracé. Pour Pierre-Marie Nourrisseau, le maire de Saint-Pierre-Bellevue, "il n'y a pas eu de revendications très précises qui ont été faites. On sait qu'il y a principalement des militants écologistes qui défendent des idées sur les sports qui ne sont pas nécessaires, peut-être, c'est une motivation", souligne-t-il.

Pour le moment, les auteurs de ces actes malveillants n'ont pas été identifiés, l'organisateur de la course a indiqué vouloir porter plainte après "consultation" auprès de la Fédération française de motocyclisme.


V. Fauroux - Reportage vidéo : Léa Merlier, Carlo Paredes et Emmanuel Sarre

Tout
TF1 Info