Le 20h

REPORTAGE - Cycliste tuée dans l'Eure : une énigme digne d'un roman policier

V. Fauroux - Reportage vidéo : Baptiste Guenais, Quentin Trigodet et Alexandra Guillet
Publié le 17 novembre 2022 à 23h14, mis à jour le 18 novembre 2022 à 10h05
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Depuis le mois de juin, dans l'Eure, un homme est en prison, suspecté d'avoir renversé puis tué à coups de pelle une cycliste avant de l'enterrer.
Il a reconnu son crime auprès d'une ex-compagne, mais depuis, l'enquête n'a connu aucune avancée.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place pour tenter de comprendre ce qui s'est passé.

Le scénario est digne d'un roman policier. Depuis le mois de juin, un homme est en prison, suspecté d'avoir tué une cycliste avant de l'enterrer. Problème, aucun corps n'a été retrouvé. Retour sur les faits : en mars dernier, une Audi noire immatriculée en Pologne fauche une cycliste sur une petite route de l'Eure. Le conducteur cache le corps dans un bois et retourne chez lui chercher les outils pour l'enterrer. À son retour, la cycliste est toujours vivante, il va alors l'achever avec une pelle. 

Cette histoire, c'est celle qu'aurait raconté le tueur présumé à une ex-compagne qui va alerter les gendarmes. Depuis, ces derniers cherchent la clé de cette énigme. "La principale difficulté dans cette enquête, c'est de retrouver le corps de la victime. Dans ce dossier, on a plusieurs témoignages qui nous ont conduit vers une zone boisée, mais malheureusement les recherches sont restées vaines à ce jour", explique le colonel Thierry Jourdren, de la section de recherche de Rouen, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Il s'agirait d'une femme de 40 à 60 ans, marginale, circulant sur un vélo équipé de sacoches à l'arrière.

Colonel Thierry Jourdren, de la section de recherche de Rouen

La voiture impliquée dans l'accident, a été découverte calcinée sur un chemin. Pour les gendarmes, c'est la preuve que le conducteur aurait tenté d'effacer des éléments de preuve. Il aurait même découpé le vélo de la victime avant de le jeter dans une déchetterie. Mais qui est cette cycliste dont on n'a pas retrouvé le corps et dont on ne connaît pas l'identité ? Pour le moment, seule une description sommaire permet de l'identifier. "Il s'agirait d'une femme de 40 à 60 ans, marginale, circulant sur un vélo équipé de sacoches à l'arrière", détaille le colonel Thierry Jourdren.

Le mis en cause, un homme de 48 ans, couvreur d'origine polonaise, vivait dans la commune de Saint-Pierre-du-Bosguérard (Eure) où il avait emménagé depuis peu. Le maire décrit un homme extrêmement discret : "Ce monsieur est résident depuis environ deux ans. Il vivait en couple avec une petite dame", précise Franck Haudréchy.

Lire aussi

Au cours de ses auditions, l'homme a reconnu avoir renversé une cycliste, sans confirmer la suite de l'histoire. Son avocate, Maître Laura Riauté affirme que son client "conteste vivement et formellement avoir donné la mort à quelqu'un". "Pour lui, tout ça, c'était un stratagème pour récupérer une compagne", ajoute-t-elle. Pour l'heure, les gendarmes ont lancé un appel à témoins, notamment auprès des commerçants alentour. Tout indice pourrait peut-être permettre de résoudre enfin cette énigme. 


V. Fauroux - Reportage vidéo : Baptiste Guenais, Quentin Trigodet et Alexandra Guillet

Tout
TF1 Info