Le 13H

Déminage au Touquet : la moitié de la ville confinée pendant quatre heures

Reportage TF1 | Reportage Manon Debut, Tanguy Joire
Publié le 7 décembre 2022 à 15h36
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Des opérations de déminage ont eu lieu ce mardi au Touquet (Pas-de-Calais).
La moitié de la ville est confinée par précaution.
Une situation qui n'est pas totalement étrangère aux touquettois.

Ce mardi, les rues du Touquet (Pas-de-Calais) sont vides. Interdiction de se rendre sur la digue, car une opération de déminage est en cours sur la plage à quelques centaines de mètres des habitations. Quatre blocs de défense remplis d’explosifs de la Seconde Guerre mondiale y ont été découverts quelques jours plus tôt. 

Des obus désamorcés

Les plongeurs-démineurs ont passé plusieurs heures à les déterrer. "Sur ces quatre blocs de défense, deux d'entre eux étaient déjà ouverts, avec des obus de 270 mm à l'intérieur. On n'est pas à l'abri de tomber sur des mines anti-char, ou des obus de calibre inférieur", souligne le Lieutenant de vaisseau Thomas. 

Ces munitions seront désamorcées cet après-midi, car elles restent dangereuses, même après plus de 70 ans passés sur le sable. Obligés de fermer les volets, 2 400 habitants seront confinés et laisseront leurs fenêtres ouvertes en cas de débris de verre.

Lire aussi

Marion est ostéopathe. Elle a dû annuler certains rendez-vous et elle passera l’après-midi en famille. "On va s'occuper du petit bout, on va ranger, faire de l'administratif. Quatre heures ça passe très vite, ça nous fait repenser au confinement pendant le Covid", explique cette jeune maman.

L’école primaire aussi est évacuée. Pas de surprise pour les parents puisque la même opération avait eu lieu il y a cinq ans. "Depuis qu'on est petit, on se balade, il y a toujours eu des petits déminages comme ça", précise une touquettoise. Mais quand on réside au Touquet toute l’année, la situation reste préoccupante. "C'est sûr que c'est inquiétant de se dire que nous, on marche tous les jours là-bas sur la corniche, ça aurait pu sauter un jour quand on y était, quand on faisait des évènements sportifs", s'inquiète une habitante.

Et pour ceux qui ne peuvent pas récupérer leurs enfants, deux salles communes sont ouvertes jusqu’à la fin de l’opération.


Reportage TF1 | Reportage Manon Debut, Tanguy Joire

Tout
TF1 Info