Deux nuits de violences urbaines à Limoges

TF1 | Reportage G. Brenier, E. Sarre
Publié le 3 août 2022 à 20h06, mis à jour le 4 août 2022 à 18h35

Source : JT 20h Semaine

Des renforts de CRS sont arrivés à Limoges.
Depuis deux nuits, des violences urbaines se déroulent à l'intérieur d'un quartier sensible.
Lundi soir, des dizaines de voyous ont affronté la police et deux suspects ont été interpellés.

Avec un seau d'eau, un riverain tente d'éteindre un engin de chantier en feu. Tout près de là, des pompiers et des policiers viennent d'être piégés dans un guet-apens. Une trentaine de jeunes leur ont jeté des cocktails Molotov. Au sol, une habitante filme, mardi, les bombes lacrymogènes des forces de l'ordre et les pavés lancés par leurs agresseurs. Pour Éric Marrocq, syndicat Alliance Police Nationale, les jeunes du quartier avaient planifié leur attaque. "Tout a été fait pour nuire aux policiers, les blesser, voire même les tuer. On a des scènes de guérillas urbaines à Limoges. Et c'est inacceptable", précise ce policier.

Le Val de l'Aurence est un quartier populaire et sensible. Les affrontements sur fonds de trafic de drogue y sont désormais fréquents. Émile Roger Lombertie, maire (Les Républicains) de Limoges (Haute-Vienne), dresse d'ailleurs un portrait très sombre de la cité. Les violences des deux dernières nuits désolent en tout cas les associations du quartier. Elles tentent tous les jours de sortir certaines jeunes de la délinquance.

Il n'est pas question, pour l'État de voir ces scènes de violence se reproduire. Des renforts de CRS seront donc mobilisés ces prochaines heures. Plusieurs associations de quartier ont lancé un appel au calme, avec l'espoir que tous les jeunes l'écouteront.


TF1 | Reportage G. Brenier, E. Sarre

Tout
TF1 Info