Une adolescente de 14 ans retrouvée morte en Saône-et-Loire

VIDÉO - Drame de Clessé : le principal suspect, petit ami de l'adolescente, "ne parlait que de Satan"

Léa Tintillier | Reportage TF1 Benoit Christal, Julien Cressens, Gaëlle Charnay
Publié le 10 juin 2022 à 21h26
JT Perso

Source : TF1 Info

Une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte à Clessé (Saône-et-Loire), jeudi matin.
L’assassin présumé, son petit ami, serait un garçon très perturbé par la séparation de ses parents.
Ce vendredi soir, l’adolescent a été mis en examen pour assassinat, et écroué.

Ce jeudi 9 juin matin, une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte dans le village de Clessé (Saône-et-Loire). La justice soupçonne qu'elle aurait été tuée par son petit ami durant la nuit. Dans le collège de la victime et de son assassin présumé, une cellule psychologique permet aux élèves de parler. Pour tous, il est impossible de comprendre le mobile de l’adolescent qui a avoué avoir porté trois coups de couteaux à la victime.

Certains habitants parlent d’un garçon très perturbé par la séparation de ses parents il y a quelques mois. "Il n’était pas facile à vivre, a priori. Il avait un comportement un peu spécial, pas bien sain d’esprit surtout, il ne parlait que de Satan, des trucs comme ça", témoigne un habitant. Beaucoup ne réalisent toujours pas.

Une violente altercation entre le père et le fils

Emmanuel est un ami de la famille du suspect. Il se souvient qu’en début d’année, la police avait dû intervenir lors d’une violente altercation entre le père et son fils, qu’il appelle Jojo. "Apparemment, Jojo était surexcité. Le père nous en a parlé et il nous a dit qu’il regrettait, que Jojo s’était enflammé d’un coup, qu’il avait essayé de le maîtriser comme il pouvait", explique Emmanuel, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Lire aussi

Les experts psychiatres estiment, eux, qu’il n’y a pas d’abolition du discernement chez l’adolescent de 14 ans. En garde à vue et face au juge, le suspect n’explique pas encore son geste. "Il a reconnu les faits, il a coopéré avec les services de gendarmerie, il a coopéré avec madame le juge d’instruction. Il est dans cet esprit-là en tout cas", déclare Me Amélie Jemma, son avocate.

La justice, elle, estime que le geste est prémédité. Ce vendredi soir, l’adolescent a été mis en examen pour assassinat et écroué à la maison d’arrêt de Mâcon. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Benoit Christal, Julien Cressens, Gaëlle Charnay

Tout
TF1 Info