REPORTAGE - Une évasion spectaculaire et violente s'est déroulée à Pontoise. Un détenu de la prison d'Osny a pu s'échapper grâce à la complicité d'une femme qui a ouvert le feu sur un surveillant. La scène s'est déroulée pendant un transfert à l'hôpital.

Cette évasion éclair s'est déroulée en moins de trois minutes sur le parking des urgences de l'hôpital de Pontoise. Le détenu était escorté dans un camion de pompier par deux surveillants. Ils étaient partis, quelques instants plus tôt, de la maison d'arrêt du Val-d'Oise. À peine 700 mètres séparent les deux lieux. À leur arrivée, au moins deux complices attendent le convoi : un homme présenté comme un guetteur par plusieurs témoins et une femme, peut-être la compagne du détenu.

La complice était armée d'un fusil à pompe caché sous une couverture. Et comme l'explique Yann Le Baron, salarié de l'hôpital de Pontoise, "elle a surgi de manière totalement inopinée". La femme a ouvert le feu et blessé légèrement l'un des surveillants. Les deux complices et le détenu en ont profité pour prendre la fuite.

Soupçonné d'avoir assassiné l'un de ses proches

Le fugitif a 28 ans et il est en prison depuis octobre 2020. Soupçonné d'avoir assassiné l'un de ses proches. C'est un homme au lourd passé judiciaire qui a prémédité son évasion pour Emmanuel Baubin, secrétaire général FO Justice. Selon ce représentant syndical, "le détenu savait que notre point faible c'était en service de nuit, avec des agents non-armés. C'est un détenu qui a une douzaine de faits à son compte dans le casier judiciaire. Une personne qui connaît les prisons."

C'est la huitième évasion au cours d'une extraction médicale cette année. Le détenu a-t-il simulé une tentative de suicide pour sortir de prison ? L'enquête devra le déterminer. Mercredi soir, des dizaines de policiers sont toujours à la recherche des trois fugitifs et d'éventuels autres complices.


TF1 | Reportage R. Bey, N. Ly.

Tout
TF1 Info