Incendie meurtrier après une explosion dans les Pyrénées-Orientales

Explosion mortelle dans les Pyrénées-Orientales : une voisine de l'immeuble témoigne

TF1 | Reportage Sophie Chevallereau, Nicolas Robertson, Charles Arigoni
Publié le 14 février 2022 à 15h01, mis à jour le 14 février 2022 à 19h31
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Une catastrophe s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi près de Perpignan.
Une explosion, suivie d'un incendie, a provoqué la mort d'au moins sept morts, dont deux enfants.
Une enquête a été ouverte pour "destruction volontaire par incendie ayant donné la mort".

Des immeubles d'habitation et un commerce dont il ne reste presque plus rien. Une violente explosion a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi vers 1h30, dans une épicerie au rez-de-chaussée d'un immeuble de deux étages à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Pyrénées-Orientales). L'incendie, provoqué par l'explosion, a ravagé une quinzaine d'habitations au-dessus du commerce et dans les bâtiments autour.

Le bilan humain de ce drame est extrêmement lourd avec au moins sept morts à déplorer, dont deux jeunes enfants - un enfant de moins de 3 ans et bébé -, trois hommes et deux femmes. Quatre personnes ont été hospitalisées, dont une dans un état grave. 

Sur les trois immeubles touchés par l'incendie, deux ont pour l'heure été inspectés. Le troisième, rendu instable par les dégâts causés par les flammes, devait être sécurisé afin de permettre aux secours d'y accéder.

"Comme si c'était juste devant chez nous"

Parmi les blessés de ce drame, un homme qui se serait jeté du premier étage du bâtiment pour échapper aux flammes. Une voisine, venue lui porter secours, nous raconte. "On l'a recouvert avec ce qu'on possédait sur place, il a été mis en position PLS. De là, j'ai vérifié si son pouls battait parce qu'il ne réagissait pas. On lui parlait et il n'avait aucune réaction, confie Nathalie Causse, témoin de l'explosion, dans la vidéo du 13H de TF1 en tête de cet article. J'ai pu sentir un faible pouls mais il respirait".

Habitant à 500 mètres du lieu du drame, elle affirme avoir senti la déflagration. "Des vibrations au niveau des fenêtres, des portes, comme si c'était juste devant chez nous", raconte Nathalie Causse.

Lire aussi

Au total, 29 personnes ont été évacuées par les pompiers, certaines relogées dans un centre d’accueil. L'origine de l'explosion est pour l'instant inconnue. Plusieurs bouteilles de gaz auraient été retrouvées sur place.

Une enquête a été ouverte pour "destruction volontaire par incendie ayant donné la mort". Les investigations ne pourront pas débuter avant mercredi., le temps que les trois immeubles soient sécurisés.


TF1 | Reportage Sophie Chevallereau, Nicolas Robertson, Charles Arigoni

Tout
TF1 Info