Une femme a été retrouvée morte, et démembrée, lundi dernier dans le parc parisien des Buttes-Chaumont.
Les investigations sur les circonstances de son décès ont été confiées vendredi à un juge d'instruction, a indiqué le parquet de Paris.

La justice a ouvert une information judiciaire pour assassinat, atteinte à l'intégrité d'un cadavre et recel de cadavre après la découverte, en début de semaine, du corps démembré d'une femme dans le parc des Buttes-Chaumont. Les investigations, débutées dans la foulée, ont été confiées à un juge d'instruction, a appris vendredi l'AFP auprès du parquet de Paris. 

Lundi, vers 14h30, des agents municipaux des parcs et jardins découvrent, sous un tas de déchets verts, un sac plastique contenant le bassin et les cuisses d'une femme. Le lendemain, d'autres restes, dont la tête, ont aussi été retrouvés lors d'une fouille approfondie de ce lieu très prisé des promeneurs. Mercredi, la victime a été identifiée grâce à l'analyse des empreintes digitales : il s'agit d'Assia M., une mère de famille de 46 ans vivant en Seine-Saint-Denis. Son mari avait signalé sa disparition le 6 février dernier.

Les enquêteurs "s'interrogent sur les incohérences du mari", celui-ci ayant mis six jours à signaler l'absence suspecte, a indiqué vendredi BFMTV. L'homme aurait notamment "indiqué qu'elle était sortie la nuit du 30 au 31 janvier alors que les caméras de vidéosurveillance de l'immeuble ne le démontrent pas". Les chercheurs "se sont aperçus qu'il ne s'était pas rendu dans certains lieux de la capitale pour chercher son épouse, comme il l'avait affirmé dans un premier temps".

Sollicité par l'AFP, le parquet de Paris a toutefois refusé de confirmer ces informations. Par ailleurs, il a ouvert vendredi une enquête préliminaire pour violation du secret professionnel en lien avec ces affirmations, laquelle est confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info