La bataille des retraites

Grève du 28 mars : un dispositif de sécurité "inédit" à travers le pays

par Y.R.
Publié le 27 mars 2023 à 19h08, mis à jour le 27 mars 2023 à 20h30
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

À l'occasion de la 10e journée de mobilisation, Gérald Darmanin a détaillé, lundi 27 mars, un dispositif de sécurité "inédit".
13.000 policiers et gendarmes vont être déployés sur l'ensemble de l'Hexagone, dont 5500 à Paris, pour encadrer les cortèges.
Les services du ministère de l'Intérieur s'attendent à la venue dans la capitale de "plus de 1000 individus radicaux".

Un dispositif de sécurité "inédit". À la veille de la 10e journée de mobilisation contre la réforme des retraites, "13.000 policiers et gendarmes" seront déployés, dont 5500 à Paris, a annoncé, lundi 27 mars, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Après les nombreux incidents qui ont émaillé les cortèges, jeudi 23 mars, lors de la précédente journée d'action, et les événements survenus à Sainte-Soline, samedi 25 mars, ce déploiement de forces vise à anticiper les échauffourées dans les cortèges.

"Plus de 1000 individus radicaux", "dont certains venus de l'étranger et d'autres qui étaient présents à Sainte-Soline ce week-end", sont attendus par les services du ministère de l'Intérieur dans le cortège parisien, a-t-il affirmé. Ces derniers "pourraient mener aussi des actions dans les villes de Lyon, Rennes, Nantes, Dijon, Bordeaux", ajouté Gérald Darmanin. "Ces éléments radicalisés, issus de l'ultragauche et de l'extrême gauche, tentent de prendre en otage les cortèges syndicaux." Lors de cette conférence de presse, organisée place Beauvau, il a expliqué s'attendre à "des risques très importants de troubles à l'ordre public."

Lire aussi

"Dans cette période de violence, j'appelle tous les élus de la République, tous les responsables publics, à condamner avec la plus grande fermeté et sans la moindre ambiguïté les violences commises contre les forces de l'ordre", a-t-il déclaré. Dans ce contexte inflammable, il a ainsi demandé aux policiers et gendarmes mobilisés de "ne répondre à aucune provocation" et a rassuré les manifestants, qui "peuvent se rendre sans crainte" dans les cortèges disséminés un peu partout dans l'Hexagone. 


Y.R.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info