Incendie meurtrier après une explosion dans les Pyrénées-Orientales

Incendie dans les Pyrénées-Orientales : une famille décimée parmi les victimes

M.G | Reportage TF1 Florence De Juvigny, Jean-Vinent Molinier, Alice Bacot
Publié le 16 février 2022 à 11h16
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

À Saint-Laurent-de-la-Salanque, toute la commune est en deuil.
Huit personnes ont perdu la vie lors d’un incendie déclenché dans la nuit de dimanche par une explosion à l’origine inconnue.
Deux jeunes enfants et leurs parents figurent parmi les victimes.

Une tragédie. Une explosion, elle-même à l'origine d'un important incendie, a dévasté dans la nuit de dimanche à lundi plusieurs immeubles à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Pyrénées-Orientales). Huit personnes ont succombé aux flammes, dont un ménage entier. Deux parents, ainsi que leurs deux enfants d'un an et demi et de trois mois, ont ainsi perdu la vie dans leur appartement. Selon plusieurs témoignages, cette famille "très discrète" s'était installée depuis moins d'un an dans ce logement. Les parents "géraient un petit snack", avance France Bleu. Un cinquième corps a été découvert à proximité de ces quatre victimes. Selon les enquêteurs, il s'agissait du beau-père de l'un des jeunes enfants.

Dans l'immeuble attenant, deux autres corps inanimés ont été retrouvés. La dernière victime n'a été sortie des décombres que mardi, à la mi-journée. Il s'agit d'une femme de 67 ans. "C'était quelqu'un sur qui on pouvait vraiment s'appuyer. C'était une personne d'une extrême gentillesse. On a une peine infinie", se désole l'une de ses voisines dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Une vingtaine de blessés

En plus de ces décès, une vingtaine de personnes ont été blessées dans l’incendie. Un homme d’une trentaine d’années a également dû être évacué, en état d’urgence absolue après avoir tenté d’échapper aux flammes en sautant d'une fenêtre. 

Pour les autres riverains, plus rien ne sera jamais pareil. Rencontrée par TF1, Astrid ne sait pas dans combien de jours ou de semaines, elle pourra regagner son appartement. Elle habitait l'immeuble d'en face et croisait ses voisins au quotidien. Les prochains jours de marché ne seront plus pareils, affirme-t-elle avec émotion. Si elle s'efforce de faire son deuil et tente de calmer les images de cette nuit-là, elle reconnaît que "quand on entend des cris par la fenêtre et qu'on voit des personnes se faire avaler par les flammes, ce sont des choses qui, même avec un peu de temps, risquent de rester ancrées"

Ce sont des familles anéanties

une voisine

De nombreux autres habitants sont venus exprimer leur empathie avec les proches endeuillées. "Ce sont des familles anéanties", souffle une jeune femme avant de s'effondrer, en larmes. "Il faut montrer qu'on est là, malgré ce qu'il se passe et montrer que l'on soutient toutes les personnes endeuillées par la situation", souligne une autre. 

 

Preuve de la compassion et de l’entraide dans cette commune, dans le foyer municipal, les dons, notamment de vêtements, s'empilent ces dernières 24 heures. À tel point que la municipalité demande désormais d'appeler avant de donner. "On pourra revenir vers les gens qui souhaitent donner en fonction des besoins que les sinistrés vont nous exprimer", précise Laure Garric, directrice de cabinet du maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque. 

Une enquête difficile

Jusqu'ici, les enquêteurs n'ont pas encore déterminé les causes du drame, et ce malgré les importants moyens humains et matériels déployés. Le parquet de Perpignan, qui n'exclut aucune hypothèse, a ouvert une enquête pour "incendie volontaire ayant entraîné la mort". "À cet instant, il ne m'est pas possible de vous dire si c'est une explosion suivie d'un incendie ou un incendie suivi d'une explosion", a indiqué le procureur de la République, Jean-David Cavaillé. Le travail est lent, la progression difficile. "Dès que nous allons avoir la moindre suspicion de retrouver quelque chose, nous arrêtons et les enquêteurs viennent avec nous pour pouvoir identifier, photographier et figer les scènes", explique le lieutenant-colonel Fabien Vergez, commandant des opérations de secours chez SDIS 66. 

Incendie dans les Pyrénées-Orientales : le travail d’enquête s’annonce complexeSource : JT 20h Semaine
JT Perso
Lire aussi

Autre atout potentiel pour retracer la tournure des événements : les caméras de surveillance placées dans la rue qui ont tout filmé. "La gendarmerie va analyser les images et on verra ce que ça donne", conclut le maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque Alain Got.


M.G | Reportage TF1 Florence De Juvigny, Jean-Vinent Molinier, Alice Bacot

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info