Sécheresse : 2022, une année historique

"Tout peut arriver" : 24 heures avec un maire en alerte, suite aux incendies dans l'Aveyron

TF1 | Reportage Antoine Cazabonne, Charles Arrigoni
Publié le 10 août 2022 à 15h47, mis à jour le 10 août 2022 à 16h57
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Un feu de forêt s'est déclenché, lundi dernier en fin d'après-midi, près des gorges du Tarn, dans l'Aveyron.
Dans le village voisin de Rivière-sur-Tarn, le maire est resté en alerte, en raison de la progression des flammes.
Une équipe de TF1 l'a suivi durant 24 heures.

Après deux jours sans avoir dormi, Christian Forir, le maire de Rivière-sur-Tarn (Aveyron) prépare la salle communale. "On promène des bananes  pour que les personnes que l'on va accueillir puissent se restaurer avec des bons produits", explique-t-il au micro de TF1.  La veille, il a accueilli ici 200 habitants évacués. Malgré la fatigue, il se tient prêt à les accueillir de nouveau. Toute la journée, il a attendu dans cette salle. Pendant que les incendies font rage, sa place est ici. "C'est un devoir évidemment, c'est un stress permanent, mais pas que pour moi, pour la population, pour tout le monde, confie-t-il. En étant en responsabilité, c'est peut-être plus aigu, on se dit que tout peut arriver, il faut être vigilant."  

Une habitante a cru tout perdre

Au final, ces deux vacanciers évacués de leur camping sont les seuls à être venus. Ils sont touchés d'avoir été accueillis par le maire. "C'est peut-être son rôle, mais malgré tout, il le fait avec gentillesse. En tout cas, on est bien accueillis, c'est émouvant", apprécie cette  vacancière.

Lire aussi

Ce mercredi matin, l'incendie est toujours aux portes du village. Christian Forir et son adjointe rendent visite à leurs administrés. Certains ont du mal à retenir leurs larmes. Cette habitante a cru tout perdre. Le soutien de son maire lui fait alors chaud au cœur. "Ça me touche, heureusement qu'on a des maires, des gens de proximité, s'émeut-elle. Monsieur le maire, je le connais depuis que je vis ici, c'était mon facteur." Prévenir, informer et parfois rassurer les habitants face aux incendies, la commune et son maire ont tous un même mot en tête : "fraternité". Ce mercredi, en début d'après-midi, le feu qui s'était déclenché en raison d'un engin agricole, progresse lentement. Le combat est presque gagné pour les pompiers.


TF1 | Reportage Antoine Cazabonne, Charles Arrigoni

Tout
TF1 Info