Le 13H

"On n’aurait pas pu se douter que c’était lui" : colère dans l’Hérault après l'arrestation d'un pompier pyromane

TF1 | Reportage Florence De Juvigny, Loïc Gorgibus, Séverine Fortin
Publié le 28 juillet 2022 à 17h39, mis à jour le 28 juillet 2022 à 17h46
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Un sapeur-pompier volontaire de l'Hérault est en garde à vue, soupçonné d'être à l'origine de multiples départs de feu autour de la commune de Saint-Jean-de-la-Blaquière.
Alors qu'il a avoué ce jeudi avoir causé plusieurs incendies, le 13H de TF1 s'était rendu dans la matinée dans ce village, dont il est conseiller municipal.

"On est sorti de la maison et c'est la première personne qu'on a vue en sortant". Cet habitant de Saint-Jean-de-la-Blaquière (Hérault) connaissait le pompier volontaire placé mercredi en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur huit départs de feu dans le département. Et pour cause, c'est cet homme qui est intervenu lorsqu'un feu s'est récemment déclaré près de chez lui, les flammes s'arrêtant à quelques mètres de sa maison. "Il était tranquille, comme un pompier qui demande d’évacuer une maison", poursuit le témoin, selon qui "on n’aurait absolument pas pu se douter que c’était lui". Cette nuit-là, six hectares avaient brûlé, avec quatre départs de feu dans le même quart d'heure.

Sapeur-pompier volontaire et adjoint municipal

Depuis mai, le maire de Saint-Jean-de-la-Blaquière ne compte plus les feux : une douzaine environ. Alors, c'est un soulagement de savoir que cela va peut-être s'arrêter. "Les paramètres de départ de feu faisaient qu’on se disait ‘l’auteur, il connait : il met à la bonne heure, il y a du vent…’ ( ) Il y avait quand même quelques indices qui faisaient penser que ça pouvait être un sapeur-pompier", raconte Bernard Jahnich dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article, tourné avant que ne soient révélés les aveux du suspect.

Les pompiers parlent de "trahison". De leur côté, les habitants de cette commune ont du mal à réaliser et expriment leur déception. "Si c'est réellement prouvé que c'est  quelqu'un d'ici, c'est malheureux pour lui. Mais je pense que le village risque de lui tourner le dos",  dit notamment un passant. 

Lire aussi

L'homme, sapeur-pompier volontaire depuis l'âge de 19 ans, était adjoint municipal dans la commune. Il "a reconnu être à l'origine de plusieurs incendies", détaille le procureur de la République, Fabrice Belargent, dans un communiqué diffusé ce jeudi dans l'après-midi. En plus des huit départs de feu depuis le mois de mai, le sapeur-pompier a avoué être l'auteur de plusieurs incendies allumés "ces trois dernières années sur la commune où il réside." Il n'est toutefois pas mis en cause dans l'important incendie qui a brûlé mardi 800 hectares autour de Gignac, également dans l'Hérault.

"Il a déclaré avoir agi ainsi dans le but de provoquer des interventions des sapeurs-pompiers afin de s'extraire d'un cadre familial oppressant", peut-on également lire dans le communiqué du procureur de la République. Le sapeur-pompier, dont la garde à vue se poursuit, a également évoqué "l'adrénaline" ressentie lors des interventions. Pour rappel, ces faits sont punis de 15 ans de réclusion criminelle et de 150.000 euros d'amende.


TF1 | Reportage Florence De Juvigny, Loïc Gorgibus, Séverine Fortin

Tout
TF1 Info