VIDÉO - Innocenté 20 ans après : les larmes et le sourire de Farid El Haïry

TF1 | Reportage Sophie Chevallereau, Régis Roine, Emmanuelle Coppo
Publié le 15 décembre 2022 à 17h35

Source : JT 13h Semaine

Condamné en 2003 pour viol sur mineure, Farid El Haïry a vu sa condamnation annulée ce jeudi.
Une décision rarissime prise après la rétractation de son accusatrice en 2017.
"Je ne souhaite à personne de vivre ce que j'ai vécu", a-t-il déclaré à la sortie de l'audience.

Des larmes et un sourire. Les émotions étaient partagées ce jeudi 15 décembre pour Farid El Haïry à la sortie de l'audience qui a vu sa condamnation pour viol sur mineure, prononcée fin 2003, être annulée par la Cour de révision. Une décision rarissime en faveur de cet homme jugé coupable et écroué pendant près d'un an pour des faits qu'il n'a pas commis. "Tout ce que je peux dire, c'est que je ne souhaite à personne de vivre ce que j'ai vécu", a déclaré à la sortie de la Cour l'homme de 41 ans. 

Cette décision, qui fait de Farid El Haïry le 12e cas connu de révision d'une condamnation aux assises depuis 1945, fait suite à la rétractation de son accusatrice. En 2017, Julie D. avait confié aux autorités avoir inventé les faits de toutes pièces, "coincée dans l'emprise" d'un "secret familial".

"Un magnifique combat pour l'innocence"

Des accusations graves qu'aura portées toute sa vie celui qui a été condamné à tort. "On ne peut pas effacer 24 ans de douleurs, de souffrances, d'insultes et de tortures", a-t-il déclaré, très ému, à la presse." Moi, j'ai vécu une année d'incarcération, mais les 23 ans d'incarcération mentale, c'est ce qu'il y a de plus difficile. Ça restera à vie", a encore expliqué celui qui est désormais père de famille. "J’ai été maltraité par la justice (…). Il ne faut pas que ce soit la justice en général qui soit mise en cause, mais en tout cas, ils doivent éviter que ça se reproduise", a-t-il ajouté. 

Son avocat, Frank Beron, a de son côté salué "l’aboutissement d'un magnifique combat pour l’innocence" et appelé la justice à "écouter les uns et les autres", plaignants comme mis en cause. "Sacraliser des paroles, ça ne suffit pas toujours pour arriver à rendre justice", a-t-il dit.

Un nouveau combat commence

Son nom va désormais être retiré de tous les fichiers de police et le jugement de révision sera publié au Journal officiel, dans cinq quotidiens et affiché dans la commune d'Hazebrouck. Le combat de Farid El Haïry n'est toutefois pas terminé puisqu'il va désormais demander à l'État la réparation financière de son préjudice et va porter plainte pour dénonciation calomnieuse conte celle qui l'a accusé à tort il y a 24 ans. 


TF1 | Reportage Sophie Chevallereau, Régis Roine, Emmanuelle Coppo

Tout
TF1 Info