Le 20h

VIDÉO - Montauban : ce que l’on sait de l’agression mortelle d’un ancien militaire

La rédaction de LCI
Publié le 2 novembre 2021 à 22h58
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

DRAME - Un ancien parachutiste caporal-chef est décédé des suites de ses blessures dimanche, après avoir été roué de coups vendredi à la sortie d’un restaurant de Montauban. Les circonstances de l’altercation restent encore floues.

La scène s’est déroulée vendredi 29 octobre sur un parking de Montauban, en Tarn-et-Garonne, à la sortie du bar-restaurant Le Nautic, entre minuit et une heure du matin. Emmanuel Cueff, un habitant de 50 ans, ancien parachutiste de l’armée, a été attaqué par un ou plusieurs individus, frappé au visage et roué de coups, au cours d'une rixe aux circonstances encore floues. 

Selon sa compagne, quelqu'un lui a donné un coup de poing et un coup de pied. S’effondrant au sol, sa tête aurait heurté le trottoir. Transporté en état de mort cérébral au CHU de Toulouse, le père de famille est décédé dimanche soir. 

Son épouse, qui l’accompagnait, a également été frappée au cours de l’altercation, mais ne serait que très légèrement blessée. Selon le patron du restaurant, qui n’a pas souhaité s’exprimer devant les caméras de TF1, le couple n’était resté qu’une quinzaine de minutes à l’intérieur avant de ressortir. Une version confirmée par les images de la vidéosurveillance du restaurant. 

Aucune caméra en revanche sur le parking, ce qui rend difficile l’identification des agresseurs, qui ont pris la fuite à l’arrivée des forces de l’ordre. Seuls les premiers témoignages recueillis sur place ont permis de préciser les circonstances mystérieuses de cette agression. Des témoins évoquent une première dispute à l’intérieur de l’établissement, avant que le couple ne soit pris à partie sur le parking. 

"On n’a pas les mots, c’est terrible"

Dans le village, les habitants sont consternés après le drame. "C’est un peu choquant, on se dit que quand on sort, on ne sait pas trop ce qui peut nous arriver", glisse une automobiliste dans le sujet en en-tête. "On n’a pas les mots, c’est terrible", lance une passante.

 

Cet ancien membre du 17e régiment du génie parachutiste de Montauban avait combattu en Afrique et dans les Balkans. "J’ai été aussi militaire, j’ai été dans ces mêmes régiments, explique un passant. Il a défendu la patrie, c’est quand même grave." Très apprécié dans la ville, Emmanuel Cueff s’était reconverti dans le BTP depuis huit ans, selon Libération

Sur Twitter, l'amicale du 17e Régiment du Génie Parachutiste a rendu hommage à l’ancien militaire en annonçant son décès le lundi 1er novembre. "C'est avec une grande tristesse que nous apprenons l'agression vendredi soir à Montauban puis le décès ce soir du caporal-chef Emmanuel Cueff, ancien de la C.A du 17e RGP à l'âge de 50 ans, a-t-elle écrit. Que Saint Michel l'accueille et protège sa famille."

Une cagnotte en ligne, présentée comme un fonds pour venir en aide à la compagne d’Emmanuel Cueff et à ses deux enfants, rassemblait mardi 2 novembre au soir près de 12.400 euros. Le ou les agresseurs, lui, sont toujours en fuite. Une enquête a été ouverte pour tenter d’élucider les circonstances du drame, et le service régional de police judiciaire de Toulouse s’est saisi de l’affaire. Le procureur a confié à TF1 que beaucoup d’informations étaient à analyser.